Jean Castex affiche son soutien « sans failles » aux policiers

 Jean Castex affiche son soutien « sans failles » aux policiers

Le Premier ministre français Jean Castex (C) rencontre des policiers avec le préfet de Paris Didier Lallement (D) au commissariat de La Courneuve, le 5 juillet 2020, à la suite de sa nomination comme Premier ministre le 3 juillet. Thomas COEX / AFP

Le nouveau Premier ministre s’est rendu au commissariat de La Courneuve, dans le 93. Il est venu témoigner son soutien aux policiers, après avoir dîné avec Emmanuel Macron.

 

C’est un signal fort envoyé aux policiers et aux Français. Un des premiers déplacements du tout nouveau Premier ministre aura été le commissariat de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, hier soir, dimanche 5 juillet.

Le préfet de police Paris Didier Lallement a accueilli Jean Castex. Il s’agissait d’une visite surprise qui n’apparaissait pas à l’agenda du tout nouvel occupant de l’hôtel Matignon. Le déplacement pourrait avoir été décidé après le dîner du nouveau chef du gouvernement avec Emmanuel Macron.

C’est aussi une confirmation du changement de cap du nouveau gouvernement. Ce dernier devrait être annoncé dans les heures qui viennent, en ce lundi 6 juillet, et dont les deux hommes ont dû discuter lors de ce dîner hier soir.

Soutien sans faille

En effet, les déclarations de Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, avait fait bondir les syndicats de police lorsqu’il s’était engagé à ce que « chaque faute » commise par un membre des forces de l’ordre, « chaque accès, chaque mot, y compris des expressions racistes, fasse l’objet d’une enquête (…), d’une sanction ». « Je suis, sur ce sujet, intransigeant », avait-il ajouté. « L’exigence que nous avons vis-à-vis des policiers qui fauteraient, c’est garantir la sérénité du travail de l’ensemble de la police et de la gendarmerie, garantir la défense de cette police républicaine qui, au quotidien, combat le racisme, combat l’antisémitisme ».

Changement de ton donc avec Jean Castex. Le Premier ministre a assuré aux policiers que le soutien du gouvernement serait sans faille : « Je suis venu vous montrer le soutien du gouvernement de la République. Je sais que vous attendez de nous des actes. Ils viendront. Vous attendez de nous de la reconnaissance et du soutien. Ils seront sans failles ».

>> Lire aussi :

Jean Castex, un nouveau premier ministre proche de Sarkozy

Chloe Juhel

Chloe Juhel