Michèle Rubirola promet “la fin du clientélisme et du népotisme” à Marseille

 Michèle Rubirola promet “la fin du clientélisme et du népotisme” à Marseille

L’écologiste Rubirola est élue maire de Marseille, son projet est celui d’une ville pus verte, plus juste et plus démocratique

Michèle Rubirola, une écologiste, élue maire au bout du suspense. Rubirola été élue Maire de Marseille à 51 voix face à son concurrent LR, Guy Teissier. C’est la première fois qu’une femme porte l’écharpe tricolore marseillaise. Elle remercie Samia Ghali et ses colistiers de l’avoir rejoint. Elle ajoute ” j’ai préféré confronter les idées plutôt que d’opposer les personnes.” Souhaitant que les débats à venir soient respectueux et s’attachent enfin à parler des problèmes de fond.

<< Lire aussi : Municipales à Marseille : Michèle Rubirola est élue pour diriger la ville

“Marseille appartient à qui vient du large”, pour ma part, ajoute Rubirola, je ne sais pas si le printemps marseillais vient du large, mais je sais qu’il vient de loin. La volonté de la majorité et du peuple de Marseille a été respectée, a-t-elle confirmé. A l’image de notre ville, la campagne a été bigarrée, joyeuse, créative. Il a soufflé sur Marseille un grand vent de liberté, d’égalité et de fraternité, a-t-elle développé dans son discours.

<<Lire aussi :Municipales 2020 : Les quartiers populaires changent de logiciel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Rubirola

Le clanisme, le népotisme, le clientélisme ont vécu. Son projet est celui d’une ville plus verte, plus juste et plus démocratique, promet-elle, dans son discours d’investiture.

Mishka Gharbi