Le Malawi retire sa reconnaissance à la RASD

 Le Malawi retire sa reconnaissance à la RASD

Francis Kasaila et Nasser Bourita


« La République du Malawi a décidé de retirer sa reconnaissance de la RASD (République arabe sahraouie démocratique, non reconnue par la communauté internationale, NDLR) qu'elle a reconnue le 6 mars 2014, et de maintenir une position neutre vis-à-vis du conflit régional autour du Sahara », a souligné Francis Kasaila, ministre des Affaires étrangères malawien lors d’un point de presse à la sortie d’une réunion avec son homologue marocain, Nasser Bourita.


Le Malawi apporte son soutien aux efforts déployés par les Nations Unies, à travers le Secrétaire général et le Conseil de sécurité, pour parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable à ce différend, a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatie du Malawi a formulé le vœu que « cette position de neutralité et de soutien au processus onusien envoie un signal fort à toutes les parties concernées en faveur d’une solution à ce conflit régional de longue date ».


« Ce retrait s’est concrétisé grâce à l’implication personnelle de SM le Roi et à la faveur d’une vision royale orientée vers l’Afrique, qui a connu, durant ces derniers mois, une forte impulsion vers l’Afrique australe », a réagi, M. Bourita. Le Malawi est le 35e pays africain à retirer sa reconnaissance à la « RASD », a rappelé le ministre, estimant que le continent africain a commencé à prendre conscience de la réalité de ce dossier, a ajouté le ministre.


R.C

admin