Migrants mineurs : La justice saisie pour leur trouver un toit à Marseille

 Migrants mineurs : La justice saisie pour leur trouver un toit à Marseille

Un référé-liberté a été déposé pour réclamer l’hébergement d’urgence de 67 migrants mineurs. Leur prise en charge dépend du département des Bouches-du-Rhône.

Il y a urgence sanitaire et, pour cela, la justice a été saisie. Médecins sans frontières et Médecins du monde attaquent le conseil départemental des Bouches-du-Rhône pour demander la mise à l’abri de 67 migrants mineurs.

 

Il est en effet du ressort du département d’héberger ces personnes or elles ne sont pas prises en charge par la collectivité territoriale, comme cela devrait être le cas. Ils sont actuellement hébergés par les deux associations qui ont saisi la justice.

>>Lire aussi : Le fichage des mineurs isolés étrangers validé

Décision similaire en avril

La décision de la justice pourrait aller dans le sens de Médecins sans frontières et Médecins du monde. Surtout si l’on se base sur un jugement similaire prononcé en avril dernier : le tribunal administratif a ordonné à ce même conseil départemental l’hébergement de 38 mineurs isolés. Ils vivaient dans un bâtiment du diocèse de Marseille depuis décembre 2018.

 

Chloé Juhel

Chloé Juhel