Mohamed Hmoudane : « Devenir », 30 ans de poésie marocaine

 Mohamed Hmoudane : « Devenir », 30 ans de poésie marocaine

Mohamed Hmoudane (crédit photo Chaouki El Ofir)

Auteur de poèmes, de traductions ou de romans, Mohamed Hmoudane apporte sa pièce à l’édifice de la littérature marocaine contemporaine. Dans son recueil « Devenir » aux Editions Le Fennec, on peut retrouver ses poèmes des 30 dernières années.

Il en a fait du chemin, le natif d’El Maaziz, une commune près de Khemisset au Maroc ! Passionné, intransigeant et incisif, l’écrivain et poète Mohamed Hmoudane n’a jamais cessé d’écrire, même après un départ il y a 30 ans en France. Depuis son premier recueil, Ascension d’un fragment nu en chute – Morsure des morts, en 1992, il continue à jouer avec les mots que ce soit au travers de ses romans French Dream en 2005 ou Le ciel, Hassan II et Maman France en 2010 ou des ses traductions de Mohamed Choukri ou Driss Chraïbi.

C’est dorénavant son rôle de poète qui est mis en avant à travers une anthologie de ses poèmes, « Devenir » aux Editions Le Fennec. 30 ans d’une poésie touchante, précédemment éditée au sein de la prestigieuse maison d’édition française, La Différence. Elle est disponible dorénavant dans un seul recueil. Accompagné d’un inédit (A mille chants du naufrage), on retrouve dans cet ouvrage, l’évolution d’un « poète sans négociation » comme le qualifie le critique littéraire Salim Jay.

Inclassable, Mohamed Hmoudane a le don « d’abolir les frontières entre la prose et l’écriture en vers ». Dans ses romans, on peut retrouver de la poésie. Il en va de même avec sa poèsie, ponctuée de prose. Son objectif : entretenir le mystère des mots. Chantre de la liberté, son écriture se veut hors code, hors règle.

Mohamed Hmoudane aime Césaire ou Rimbaud. Toutefois, il se définit comme poète du vécu qui transpire dans son oeuvre. Auteur de « la marge » et des quartiers populaires, il « s’amuse » à détruire les fondements syntaxiques de la langue française.

Etat d’urgence, Attentat, Plus loin que toujours,… Le poète cultive sa différence en nous empoignant à regarder notre monde avec un nouvel oeil. Joignant l’utile à l’agréable, Mohamed Hmoudane se découvre un don pictural. Son inédit, A mille chants du naufrage, est ainsi accompagné de tableaux peints.

Lecture d’extraits du livre « Devenir » à Ogarden, 40, rue Hussein Ier à Rabat, le 25 février 2022 à 19h00.

>> Lire aussi : La littérature marocaine se questionne sur son avenir

>>Lire aussi : Un roman de la rentrée littéraire 2022, Regardez-nous danser de Leïla Slimani 

 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).