Saad Ramadan enflamme les Folies Bergères

 Saad Ramadan enflamme les Folies Bergères


L'exercice est toujours un peu casse-gueules. Reprendre les chansons d'un monstre sacré de la chanson arabe, en l'occurence Abdelhalim Hafez, n'est pas une sinécure. Saad Ramadan, le chanteur libanais, ancien de la Star Academy arabe, a non seulement relevé le défi mais surtout ému un public qui s'est enflammé à son interprétation.


Après l'hommage à Oum Khaltoum, 2U2C a eu  l'idée lumineuse de poursuivre sa série d'hommages aux grands noms de la chanson arabe. Le défi était de taille. Abdelhalim Hafez n'est pas un simple chanteur. Il a révolutionné la musique arabe, en imposant des chansons plus courtes et est devenu en quelques années, le roi du tarab. Ses obsèques au Caire sont parmi les plus importantes qui se sont déroulées dans la capitale égyptienne avec celles de Nasser et d'Oum Khaltoum.


C'est dire s'il fallait un interprète de qualité qui puisse non seulement chanter dans la même tonalité mais surtout arriver à faire passer une émotion avec les chansons particulièrement ardues de celui qu'on surnommait le "rossignol brun". Et c'est un ancien de la Star Academy arabe, Saad Ramadan qui a passé tous les obstacles et a réussi à chauffer un public parisien aux anges, lors du concert du 27 avril aux Folies Bergères.


D'un naturel chaleureux et détendu, il nous accueilli pour quelques questions avant le concert


 



Il a aussi accepté de jouer le jeu de notre QCM avec beaucoup d'humour


 



Une prestation scénique et musicologique de haut niveau avec un orchestre aux petits soins. La voix suave de Saad Ramadan a permis de (presque) faire oublier qu'il s'agissait de reprises. Le medley qui suit en est la preuve


 



Le public parisien, pourtant connu comme étant peu facile, a participé avec délectation à ce concert, reprenant les paroles et donnant de l'amour à un artiste généreux qui le lui a bien rendu. Et qu'on ne s'y trompe pas, le tarab n'est pas mort. Les générations s'entremelait avec joie dans la salle des Folies Bergères, pour un concert définitivement réussi.



 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).