Maroc. L’Agropolis bientôt opérationnel à Meknès

 Maroc. L’Agropolis bientôt opérationnel à Meknès

L’Agropolis de Meknès sera la première zone d’activité à vocation industrielle


Une journée d’information a été organisée vendredi dernier à Meknès par le ministère de l’Agriculture et la filiale de la CDG, MedZ, pour annoncer l’état d’avancement du premier agropole du pays.




 


Agropolis, le premier pôle de compétitivité en industries agroalimentaires entre dans la dernière ligne droite de la commercialisation de sa première tranche. Il s’agira ainsi de la première zone d’activité à vocation industrielle, dédiée aux entreprises de production agroalimentaire.


D’un coût de près de 560 millions de dirhams, Meknès Agropolis est situé dans la commune de Sidi Slimane Moul Kifane. Il bénéficie d’un positionnement stratégique à proximité des principaux axes de liaison (autoroute, route, voie ferrée).


Il est aussi implanté au cœur des sites de formation de renom comme l’Ecole nationale d’agriculture de Meknès et le Centre régional de l’INRA. Son emplacement, adossé aux autres composantes, constitue un atout qui encourage bon nombre d’investisseurs à postuler pour un lot de terrain dans cette zone.


 


Un atout pour le secteur agro-industriel


Lancé en 2008, l’aménagement de Meknès Agropolis a été confié à MedZ, la filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Grâce à son concept novateur, il est attendu que le rayonnement de ce projet dépasse le niveau local vers une dimension internationale, grâce notamment à son parc agro-industriel et sa plateforme logistique.


« Ce projet constitue un atout et une véritable opportunité d’investissement offerte à l’ensemble des opérateurs de la région qui leur permettra d’améliorer la compétitivité et le développement de leurs entreprises », a souligné le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, vendredi dernier, lors d’une journée d’information sur le projet.


La première tranche du parc, bientôt opérationnelle, d’une superficie de 140 ha, est en cours de commercialisation. Le prix de vente oscille en fonction des superficies des lots, entre 250 et 500 DH le m2, est-il indiqué.


L’Investissement prévisionnel pour cette seule zone est estimé à 650 MDH et permettra la création de 1 000 emplois. Les secteurs concernés par cette zone sont la transformation et conditionnement de produits agricoles,la transformation de viandes, la production de biofertilisants et de biopesticides, la production d’équipements, etc.


Ce projet ambitionne de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs affiliés au secteur agro-industriel, en s’appuyant sur les partenaires régionaux de MEDZ, afin de permettre in fine la création d’une plate forme régionale de référence pour le regroupement, la commercialisation, la transformation et la distribution de produits agricoles.


La principale composante du projet est l’agroparc. Celui-ci intègre l’espace réservé aux industries, dit parc agro-industriel, la plateforme logistique, les équipements communaux et le pôle recherche-développement et contrôle de qualité.


Ce dernier constitue une interface entre les établissements du ministère de l’Agriculture, d’une part, et des producteurs, des agrégateurs, des professionnels du secteur agro-industriel et des institutions de formation et de recherche, d’autre part.


L’autre composante du projet est la “Cité intelligente”. Elle regroupe les fonctions de support à l’industrie agroalimentaire (recherche et développement, formation, zone tertiaire, centre de conférences…). Elle sera gérée par le ministère de l’Agriculture.


 


Dans le cadre du plan Maroc Vert


Agropolis devrait générer des investissements induits de l’ordre de 5 milliards de dirhams et permettre à terme la création d’environ 18 000 emplois.


En marge de cette journée d’information, deux conventions ont été signées entre MedZ et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime :


–   Une première convention entrant dans le cadre d’une acquisition, par le Ministère, d’un lot d’une superficie de 8 000 m2 au niveau du Parc Agropolis, et ayant pour vocation d’abriter une plateforme logistique et commerciale dédiée aux produits du terroir de la ville de Meknès.


–       Une seconde convention entrant dans le cadre d’une acquisition, par le Ministère, d’un lot d’une superficie de 4 800 m2 au niveau de la Zone d’Activité Economique d’Aït Kamra, et ayant pour vocation d’abriter une plateforme logistique et commerciale dédiée aux produits du terroir de la ville d’Al Hoceima.


S’inscrivant dans le cadre de la déclinaison régionale du plan Maroc Vert et du programme Emergence, l’Agropolis de Meknès vise ainsi à renforcer la place de la région en tant que pôle d’excellence dans les domaines agricole et agroalimentaire.


Le Plan Maroc Vert a également prévu l’implantation de 5 autres agropoles au niveau des grandes régions. Après Meknès donc, celui de Barkane, lancé récemment, de Tadla en phase d’études, de Souss Massa, du Haouz et du Gharb qui devraient contribuer à drainer des investissements importants dans les filières agricoles et agroalimentaires. L’objectif étant d’assurer une valorisation optimale de toute la production agricole des six régions pour lui permettre de récupérer le maximum de valeur ajoutée.


Ahlam Jebbar




 

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar