Tunisie. Décès d’Abdelfattah Amor d’une crise cardiaque

Le juriste et ancien fonctionnaire des Nations-Unies Abdelfattah Amor est mort des suites d’une attaque cardiaque. Il présidait la très médiatisée Commission nationale d’investigation sur les affaires de corruption et de malversation.

Né le 4 mars 1943 à Ksar Helal, Abdelfattah Amor était professeur de droit public à l’université de Tunis. Il a été aussi le doyen de la Faculté de droit et de sciences politiques de 1987 à 1993. De 1993 à 2004, il a assuré les fonctions de rapporteur spécial des droits de l’Homme des Nations-Unies pour les libertés religieuses et de conviction.

Il a été nommé président de la CNICM en janvier dernier. L’instance avait rendu son premier rapport en octobre dernier au président de la République Mebazâa.

admin