L’extrême droite en tête des intentions de vote pour les européennes en France

 L’extrême droite en tête des intentions de vote pour les européennes en France


Le Rassemblement national de Marine Le Pen passe en tête des intentions de vote aux élections européennes devant La République en Marche à un mois du scrutin, selon un sondage OpinionWay-Tilder pour Les Échos et Radio Classique diffusé ce jeudi. Le résultat de l’enquête confirme la percée du parti d’extrême droite constatée vendredi dans un sondage IFOP.


Avec 24 %, la liste RN emmenée par le jeune Jordan Bardella gagne 1 point en un mois tandis que LREM en perd 2 à 21 %. Il y a 5 ans, le Front national, devenu entre-temps Rassemblement national, était déjà arrivé en tête du scrutin en France avec plus de 25 % des voix.


En troisième position dans le sondage, la liste Les Républicains gagne également 1 point à 14 %, encore loin devant celle de La France insoumise qui en gagne 2 à 9 % et se rapproche de la barre symbolique des 10 %, selon cette enquête menée du 17 au 23 avril selon la méthode des quotas.


Les listes EELV (7 %) et du Parti socialiste/Place publique (6 %) stagnent en revanche et celle de Debout la France perd 2 points à 4 %. Générations (+1), le PCF (=) et l'UDI (=) sont crédités de 3 % et les autres listes sont à 1 %. 22 % des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote.


La participation au scrutin s’annonce particulièrement faible sur fond de désintérêt des Français pour la campagne électorale. Seuls 4 électeurs sur 10 manifestent leur intention d’aller voter le 26 mai. De moins en moins d’électeurs disent d’ailleurs vouloir se saisir de l’occasion pour manifester leur opposition (41 %, -1) ou leur soutien (10 %, -3) à Emmanuel Macron enlisé dans la crise des gilets jaunes.


Rached Cherif

Mohamed C.