#NousToutes: marche contre les violences sexistes/sexuelles

 #NousToutes: marche contre les violences sexistes/sexuelles

ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP


Une mobilisation le 23 novembre à l’appel du collectif #NousToutes, car elles et ils ne peuvent plus tolérer le décompte des féminicides.


133 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou leur ex depuis le début de l’année 2019. Dit autrement, il y a également ce chiffre qui résonne : une femme meurt tous les deux jours, sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon.


Les enquêtes menées sur la réalité des violences sexistes et sexuelles le montrent : chaque jour en France, des femmes sont victimes de viols, d’agressions sexuelles, de harcèlement sexuel ou d’injures sexistes.


« Cela ne suffira pas »


Le collectif #NousToutes appelle à marcher, samedi 23 novembre à Paris, précisément à 14h à partir de la place de l’Opéra, « pour exiger des mesures et des moyens supplémentaires pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles ». Le gouvernement a prévu de reconduire en 2020 les mesures et les moyens existant en 2019 et 2018. « Cela ne suffira pas ».


1 milliard d’euros supplémentaires


Une enquête du journal Le Monde l’a montré : en 2018, 30% des féminicides ont fait suite à un dépôt de plainte ou de main courante. « Sans mesures supplémentaires (éducation, formation, protection) et moyens financiers, rien ne changera », précise le collectif. #NousToutes demande que le gouvernement lance un plan de mobilisation nationale doté d’un financement d’un milliard d’euros supplémentaires pour répondre enfin à l’ampleur des violences sexistes et sexuelles.

Chloe Juhel