Sortie en salles « Rouge » avec Sami Bouajila et Zita Hanrot

 Sortie en salles « Rouge » avec Sami Bouajila et Zita Hanrot

Sami Bouajila interprète le rôle d’un délégué syndical qui défend l’usine et ses ouvriers

« Rouge », sort au cinéma le 11 août. Thriller haletant et inspiré d’une histoire vraie, de Farid Bentoumi avec Sami Bouajila.

Dans ce film franco-belge inspiré d’une histoire vraie, il est question d’une usine polluante et de confrontations entre personnes et idéaux. Après son opus « La Terre et le Sang », sorti en 2020 sur la plateforme Netflix, l’acteur franco-tunisien, Sami Bouajila, signe son retour sur grand écran.

Il est en tête d’affiche du thriller “Rouge” qui sort au cinéma le 11 août 2021. Inspiré de faits réels, “Rouge” est réalisé par Farid Bentoumi, à qui l’on doit, “Good Luck Algeria“. Une comédie à succès également inspirée d’une histoire vraie. Dans ce casting, Sami Bouajila figure en bonne place.

Film engagé proposé à travers un récit fort et une thématique d’actualité

Cette fois-ci, l’acteur vedette qui a remporté le César du meilleur acteur en 2021, pour le rôle de Farés, dans Un fils,  partage l’affiche avec Zita Hanrot « La Vie Scolaire »et Céline Sallette « Une belle équipe » et avec Olivier Gourmet « Une intime conviction ».

C’est l’histoire d’une usine chimique et polluante qui attise les passions entre un père et sa fille. Sami Bouajila interprète le rôle d’un délégué syndical qui se démène pour défendre l’usine et ses ouvriers. Quant à Nour Hamadi (Zita Hanrot), elle vient d’être embauchée comme infirmière dans cette usine même où travaille son père.

Lors d’un contrôle sanitaire, une journaliste enquête sur la gestion des déchets. Nour se retrouve seule à vouloir faire respecter la sécurité au sein de l’usine. Qui aura le dernier mot ? L’économie ou le respect de l’environnement et l’écologie ? Film engagé proposé à travers un récit fort et une thématique d’actualité qui interroge encore et toujours. “Rouge” figure dans la Sélection Officielle du festival de Cannes 2020.

>> Lire aussi :Sortie d’« ADN », film de Maïwenn contre le racisme et pour les immigrés

Mishka Gharbi