Strasbourg : Un brigadier porte plainte pour racisme

 Strasbourg : Un brigadier porte plainte pour racisme

Haykal Rezgui Raouaji, brigadier à Strasbourg, porte plainte contre la police pour « racisme, discrimination et harcèlement moral ».

16 ans de carrière dans la police nationale et un ras-le-bol de subir le racisme de ses collègues à Strasbourg. Un brigadier a décidé de saisir la justice.

Il s’appelle Haykal Rezgui Raouaji, il a 37 ans, est policier motard à Strasbourg et vient de porter plainte contre l’institution policière pour « racisme, discrimination et harcèlement moral ». Il exerce sa profession depuis de nombreuses années, il a travaillé dans les commissariats de Nice, Nîmes, Vannes et de la région parisienne.

En 2018, il est muté à Strasbourg où il fait l’objet, depuis, de remarques racistes quotidiennes qui le feront plonger dans la dépression. Il raconte avoir entendu, dès son arrivée dans le commissariat, des phrases telles que : « Raouaji, un nom bien français de chez nous ». « C’était toujours des petites blagues, quand j’arrivais ils parlaient alsacien, o.n vous fait sentir que vous n’êtes pas du groupe », raconte le brigadier à la radio France Bleu.

Décoré par Bernard Cazeneuve

En octobre dernier, il adresse un rapport à la Direction Départementale de la Sécurité Publique. Le dossier sera classé sans suite en mars. « On m’a expliqué qu’il n’y avait pas assez d’éléments pour prouver le racisme… Là, je suis tombé quasiment en pleurs », explique Haykal Rezgui Raouaji. 16 ans de carrière et même une décoration des mains de l’ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, en 2016, pour avoir secouru deux enfants d’un incendie. Son histoire n’est malheureusement pas un cas isolé, le racisme gangrène bien la police en son sein. Récemment, dans la presse, de plus en plus de policiers, victimes de propos et actes racistes, témoignent et parfois même saisissent la justice.

 

 

Chloé Juhel

Chloé Juhel