“Pardon la vie, je t’aime PNL”, brandit un tunisien en haut de l’horloge

 “Pardon la vie, je t’aime PNL”, brandit un tunisien en haut de l’horloge


Un jeune tunisien est grimpé hier mercredi après-midi en haut de l'horloge surplombant l'avenue Habib Bourguiba en plein centre-ville de Tunis pour faire une déclaration d’amour à son groupe de rap français préféré, PNL, et demander à ce qu’il se produise en Tunisie.



 


Sur la banderole géante déployée par le fan, on pouvait lire « Salam » entre deux cœurs, puis avec une faute d’orthographe « PNL, PNL, viens PNL », et « Pardon la vie, je t’m PNL » en langage sms, référence à un titre à succès du groupe de rap : « La vie est belle ».


 


« Je veux PNL ! »


Face à un attroupement de curieux, le jeune homme, une fois n’est pas coutume ni suicidaire ni militant politique, n’a eu qu’une revendication assez simple : que son groupe de Rap favori, le groupe français PNL, fasse un concert en Tunisie nous ont expliqué des badauds témoins de la scène insolite.


Quelques minutes plus tard, la police et les pompiers de la protection civile ont partiellement bloqué la circulation et pu faire descendre le jeune homme au second essai, qui a été emmené par le forces de l'ordre en vue d'un interrogatoire a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.


Véritable déclaration ou opération marketing du groupe ? Quoi qu’il en soit PNL s’était déjà produit en Tunisie, à Hammamet l’été dernier, le 21 août 2016, le temps d’une soirée privée en plein air dans le club El Guitoune.


En pleine ascension, PNL (sigle de Peace N’ Lovés), est un groupe de rap français indépendant, composé de deux frères, Ademo et N.O.S (de leurs vrais noms Tarik et Nabil Andrieu), originaires de la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes. De mère algérienne, ils sont les fils de René Andrieu, pied-noir d'origine corse, ancien braqueur ayant purgé huit ans à la maison d'arrêt de Poissy. Leur tube « DA » affiche plus de 73 millions de visionnages sur Youtube, ce qui laisse présager d’un culte dépassant celui pour des groupes tels que le duo NTM appartenant à la génération précédente. 


 


S.S

Seif Soudani