Arabesques : Souad Massi + Sol Band le 18 septembre 2021

 Arabesques : Souad Massi + Sol Band le 18 septembre 2021

crédit photo : Jean-Baptiste Millot

La folk lancinante de Souad Massi va nous bercer ce 18 septembre 2021 lors du Festival Arabesques de Montpellier. L’auteur de l’éternel “raoui” se produira avec son nouvel album Oumniya sur la grande scène du domaine d’O. En première partie, une belle découverte avec Sol Band, un groupe palestinien de Gaza qui invite sur scène l’artiste d’origine marocaine, Widad Mjama (N3rdistan).

Faut il encore présenter Souad Massi ? C’est sans aucun doute, l’une des plus belles voix d’Afrique du Nord. Il y a du Joan Baez dans celle qui puise dans la tradition musicale pour la transformer et l’apporter aux auditeurs sur un plateau. On se rappelle bien sur de “Raoui” mais également du fabuleux duo avec Marc Lavoine, “Paris”. Celle qui chante en arabe, en berbère et en français, est à l’aise pour faire d’un spectacle un moment unique.

>>Lire aussi : Souad Massi marraine de la 15 édition du PCMMO

Souad Massi, une voix unique dans le monde arabe

Ses chansons, empreintes d’amour, d’altruisme et de courage, sont autant de témoignages contre l’intolérance. Souad Massi est inclassable. Ce n’est ni Oum Khoultoum, ni sa compatriote Warda. Il faut aller chercher des ressemblances dans un autre registre, celui de la folk. Il y  a du Joan Baez, du Tracy Chapman chez elle. Cette même émotion d’une voix parfaite accompagnée d’une guitare en bandoulière, inspiration folk. Nouveauté de la musique algérienne, on trouve autour d’elle, un mandole, l’instrument roi du châabi et de la chanson kabyle.

Son dernier opus, Oumniya est un bijou. Outre la chanson populaire algéroise et la poésie d’Aït Menguelet, elle nous fait chavirer avec du reggae ou des emprunts de fado. 13 chansons pleines de sentiments, qu’elle interprète en dialecte algérois notamment.

>>Lire aussi : Arabesques 2018 : Souad Massi, exclusivités et hommages

Sol Band, une pepite venue de Gaza

 

La première partie du concert sera animée par un groupe de cinq jeunes mélomanes de Gaza. Ceux qui ont participé de nombreux festivals et concerts. Lauréat d’un concours e-fête de la musique 2020 organisée avec l’Institut Français de Jérusalem et Arabesques, ils ont remis au gout du jour, 30 chansons de la tradition musicale palestinienne. La scène du Festival Arabesques sera l’occasion de les voir en compagnie de l’artiste d’origine marocaine Widad Mjama (N3rdistan) pour un featuring. Cette collaboration s’inscrit dans le cadre du projet “MC au féminin” qui permet la rencontre et la création entre jeunes talentueux artistes de France, Palestine et du Maroc.

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).