Arrestation du président de l’Association France Palestine Solidarité

 Arrestation du président de l’Association France Palestine Solidarité

Le président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) Bertrand Heilbronn a été arrêté, ce mercredi 12 mai 2021.

Il est presque 19h ce mercredi 12 mai quand le président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) Bertrand Heilbronn, 71 ans, est interpellé par la police à sa sortie du Quai d’Orsay. Menotté, il a été emmené au commissariat du 7ème arrondissement de Paris. Motif de son arrestation ? Avoir appelé à manifester devant le métro Invalides. Un rassemblement en soutien au peuple palestinien.

 

En compagnie d’Elsa Faucillon, députée communiste des Hauts-de-Seine, de Sabine Rubin, députée LFI et de la sénatrice écolo Raymonde Poncet, Bernard Heilbronn vient d’échanger avec un responsable du ministère des Affaires étrangères à propos des évènements dramatiques qui secouent en ce moment les territoires palestiniens.

Plus tôt vers 16h, quelques centaines de manifestants s’étaient réunis devant le métro Invalides, pour dénoncer les exactions commises par l’armée israélienne ces derniers jours, d’abord sur l’Esplanade des Mosquées vendredi 7 mai où près de 180 Palestiniens ont été blessés.

>> Lire aussi : Rassemblement à Paris pour la Palestine ce mercredi

Pour protester également contre les menaces d’expulsion de leur maison de familles palestiniennes résidant à Sheikh Jarrah, un quartier arabe de Jérusalem. A Gaza, vingt personnes sont mortes dans les raids israéliens, dont neuf enfants dans la nuit de lundi à mardi.

L’arrestation de Bertrand Heilbronn serait motivée par le fait que la préfecture aurait interdit la manifestation quelques heures avant qu’elle ne débute.

“Je ne comprends pas vraiment pourquoi Bertrand Heilbronn a été arrêté. C’est inadmissible. La réunion au Quai d’Orsay s’est passée cordialement, même si concrètement, il n’y a aucune grande nouvelle”, témoigne Elsa Faucillon la députée.

En plus de l’AFPS, d’autres organisations avaient elles aussi appelé au rassemblement, comme l’UJFP (l’Union Juive pour la Paix) mais aussi le Parti communiste.

Le président de l’Association France Palestine Solidarité Bertrand Heilbronn a été placé en garde à vue. Joint, le commissariat du 7e de Paris n’a pas répondu à notre demande d’interview.

>> Lire aussi : Jérusalem : plus de 180 blessés dans les heurts sur l’Esplanade des Mosquées

 

Nadir Dendoune