Cherbourg: une policière mise en examen pour homicide volontaire

 Cherbourg: une policière mise en examen pour homicide volontaire

(Photo par Sameer Al-DOUMY / AFP)

Cherbourg. Cette agent des forces de l’ordre a tué par balle un jeune de 19 ans, après un contrôle, dimanche soir.

 

La fonctionnaire de police a été placée sous contrôle judiciaire strict qui lui interdit notamment de se rendre à Cherbourg et d’exercer l’activité de policière. Cela lui impose également de se soumettre à des mesures d’examen, de traitement ou de soins, et, enfin, de ne pas détenir ou porter une arme.

Dans la soirée de dimanche, un équipage de trois policiers a tenté de contrôler un véhicule roulant à une vitesse excessive à Cherbourg-en-Cotentin.

Le conducteur n’a « pas obtempéré aux sommations », selon le parquet de Cherbourg, et a poursuivi sa route avant d’être forcé à s’arrêter par le véhicule d’un second équipage de police.

Les trois occupants ont alors pris la fuite à pied : l’un est parvenu à s’échapper, un autre a été arrêté et placé en garde à vue pour recel, le véhicule étant signalé comme volé.

 

>> A lire aussi : Mort de Steve à Nantes: début du procès du commissaire

Tir mortel

Le troisième individu, un jeune homme âgé de 19 ans originaire de Cherbourg-en-Cotentin, s’est trouvé face à deux des policiers du deuxième équipage et a bousculé volontairement l’un d’eux en prenant la fuite.

Le fonctionnaire a alors utilisé un pistolet à impulsion électrique alors qu’ « un autre agent faisait usage de son arme à feu, le touchant mortellement au niveau de la poitrine », a expliqué le parquet de Cherbourg.

 

>> A lire aussi : Prisons : l’OIP appelle à « faire front » pour une nouvelle politique

Poursuite des investigations

A l’issue de la mesure de garde à vue de la policière, elle a été présentée à un juge d’instruction et mise en examen du chef d’homicide volontaire. Les investigations se poursuivent, sur commission rogatoire confiée à l’IGPN, sous l’autorité du juge d’instruction. Elles permettront de déterminer les circonstances exactes du déroulement des faits.

 

Interdiction des mortiers

La mort du jeune homme a entraîné une série de violences urbaines à Cherbourg. Plusieurs arrêtés préfectoraux ont été pris pour interdire le transport et la vente de feux d’artifice et de carburant en « récipient transportable ».

 

Chloé Juhel