« Des sneakers comme Jay-Z », l’expo qui rhabille les préjugés sur les migrants

 « Des sneakers comme Jay-Z », l’expo qui rhabille les préjugés sur les migrants

Exposition « Des sneakers comme Jay-Z »: Jusqu’au 14 octobre 2018. Crédit photo : Frédéric Delangle et Ambroise Tézenas


Les réfugiés aussi ont le droit d’être stylés. Ils ont pris la pause pour une exposition, signée Ambroise Tézenas et Frédéric Delangle, en ce moment à Nantes.


C’est au tour de la Quinzaine Photographique Nantaise au Château des Ducs de Bretagne et au Wattignies Social Club d’accueillir, jusqu’au 14 octobre, l’exposition intitulée « Des sneakers comme Jay-Z ».


Ce sont des portraits photo de migrants réalisés par deux photographes, accompagnés des bénévoles de la boutique Emmaüs solidarité, située au centre d’accueil de la Porte de la Chapelle à Paris.


Tout est parti d’une phrase d’un migrant, venu chercher chez Emmaüs une paire de chaussures pour remplacer les tongs qu’il portait. Le jeune homme demande à la bénévole des baskets « pas moches », « des sneakers, comme Jay-Z ».


Relation au vêtement


Ils s’appellent Ibrahim, Ahmad, Mohammed ou encore Aboubacar. Ils sont passés par le centre d’accueil de la Porte de la Chapelle et ont laissé l’objectif des photographes, Frédéric Delangle et Ambroise Tézenas, capturer leur relation au vêtement.


Ils viennent, entre autres, d’Afghanistan ou du Soudan. Et ils racontent, par exemple, la mode qu’ils aiment, comment la police a pris leurs affaires, ou encore pourquoi ils aiment ce sweat-shirt plus qu’un autre.


L’exposition a déjà pas mal vadrouillé. Elle a notamment été présentée aux Rencontres de la Photographie d’Arles, l’été dernier.






 

Chloe Juhel

Chloe Juhel