Mieux connaître l’Histoire, éviter le repli sur soi

 Mieux connaître l’Histoire, éviter le repli sur soi


« Arabes, Français… », une histoire riche, qui sera décortiquée pendant trois jours, lors de la quatrième édition des rendez-vous de l’Histoire du monde arabe.


Ouverture


Pour la quatrième fois, l’Institut du monde arabe (IMA) et France Culture s’associent pour présenter  les rendez-vous de l’Histoire du monde arabe. Du 25 au 27 mai, historiens, sociologues, cinéastes, responsables politiques et bien d’autres, décrypteront l’Histoire, lointaine et plus récente, avec un objectif : « partager avec le public leur connaissance de l’Histoire passionnante du monde arabe, et ce dans un esprit d’ouverture, de tolérance et de convivialité » selon les termes de Jack Lang, Président de l’Institut du monde arabe, et de Sandrine Treiner, Directrice de France Culture.


Science


Durant ces trois jours, nombre de conférences, présentations d’ouvrages ou encore expositions permettront de balayer des siècles d’histoire. Si les thèmes récurrents, comme l’immigration, seront évidemment abordés sous des angles différents, des thèmes moins habituels seront également à l’honneur. Ainsi, Faouzia Charfi, physicienne, professeur à l’université de Tunis et ancienne Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, donnera un éclairage intéressant sur la « redécouverte de la science et des techniques » par le monde arabe (25 mai). La scientifique nous apprendra notamment que « L’autonomie du savoir scientifique ne sera l’objet de débat qu’au XXe  siècle, opposant deux visions : appropriation des fondements de la science et distanciation par rapport au savoir scientifique ».


 


Histoire franco-algérienne


Une question qui devrait apporter son lot de discussions entre experts de différents horizons, dont Lydia Aït Saadi-Bouras chercheuse à l’ERASME de Paris 8, sera posée en ces termes : « Sur le modèle du manuel d’histoire franco-allemand publié en 2006, peut-on imaginer un manuel d’histoire franco-algérien, capable de prendre en charge l’ensemble des récits et des mémoires, y compris dans leur dimension parfois contradictoires ? ». Connaissant le riche passé commun des deux pays, nul doute que les débats seront passionnés autour d’une question qui pourrait être fondamentale, notamment pour la construction de l’identité des jeunes Français dont les racines sont algériennes.


Forts de leur succès des années précédentes, les rendez-vous de l’Histoire du monde arabe se dérouleront ce week-end avec l’ambition d’apporter une meilleure connaissance mutuelle de part et d’autre de la Méditerranée afin « d’éviter l’incompréhension et le repli sur soi ». 


Charly Célinain


Programme complet disponible sur le https://www.imarabe.org/fr

Charly Celinain

Charly Celinain