Un livre qui dénonce le prolétariat engendré par Uber &co

 Un livre qui dénonce le prolétariat engendré par Uber &co

« La révolution de la servitude – Pourquoi l’ubérisation est l’ennemie du progrès social »


Uber, Deliveroo, Airbnb seraient des « ennemis du progrès social ». C’est le propos du livre de Karim Amellal « La révolution de la servitude ».


L’économie numérique n’est pas ou plus toute rose. Dans cet ouvrage, paru aux éditions Demopolis, l’auteur dénonce « les excès, les mirages, parfois les dangers » de cette ubérisation de l’économie, qui engendrerait une nouvelle forme de prolétariat. Il n’y aurait donc pas que de bon à vouloir faire de notre pays une « Start-up Nation ». Et il en irait même de la sauvegarde de notre « pacte sociale », selon Karim Amellal.


Hamburger au sésame et à l’aneth


L’auteur s’appuie sur plusieurs exemples très parlants, tels que Deliveroo. Et s’interroge : « comment, dans un pays aussi riche que la France, peut-il encore exister des entreprises qui font trimer des étudiants à vélo sans leur fournir une couverture sociale minimale ? », « pourquoi devrions-nous abdiquer, face au numérique et à la technologie, toute velléité de progrès social ? ». Karim Amellal dénonce le fait que l’on trouve aujourd’hui « moderne » le fait qu’un « type » soit « obligé de pédaler comme un dingue à vélo (…) pour livrer un hamburger au sésame et à l’aneth à un couple de bobos parisiens qui n’a pas trop envie de sortir parce qu’il pleut ». Alors « travailler plus pour gagner plus, comme disait l’autre, mais à vélo, c’est quand même plus chaud que dans un bureau !», résume très bien un des coursiers rencontrés par Karim Amellal.


Métamorphose du territoire urbain


Cet ouvrage permet également de revenir sur ce terme très usité de « disruption ». Karim Amellal rappelle que c’est une invention sortie tout droit de l’esprit d’un publicitaire français, Jean-Marie Dru, qui a d’ailleurs déposé la marque. Autre notion avancée dans ce livre, celle de gentrification. La vague Airbnb qui continue de submerger les capitales, dont Paris, pose une question centrale, celle de la gentrification. Airbnb « métamorphose le territoire urbain, et pas dans le bon sens », écrit l’auteur.


Mission lutte contre le racisme et l'antisémitisme sur internet


Karim Amellal ne se présente pas comme un spécialiste du numérique, mais comme un simple citoyen. A ce détail près que ce professeur s’est tout de même vu confier une mission par le Premier ministre Édouard Philippe pour réfléchir à des propositions sur la lutte contre le racisme et l'antisémitisme sur internet. Des travaux qu’il effectue aux côtés de Laetitia Avia, députée LREM et Gil Taïeb, vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France.


Chloé Juhel


« La révolution de la servitude – Pourquoi l’ubérisation est l’ennemie du progrès social », de Karim Amellal, paru aux éditions Demopolis

Chloe Juhel

Chloe Juhel