Déchéance de nationalité, Ali Baddou voit rouge

 Déchéance de nationalité, Ali Baddou voit rouge

Ali Baddou


 


Le présentateur de Canal+ n’a pas apprécié la décision prise par François Hollande et l’a fait savoir.


 


« J’ai toujours pensé qu’avoir deux nationalités était une richesse. Aujourd’hui je découvre que c’est un problème » a tweeté l’animateur de l’émission « Le Supplément », en réaction au revirement de l’exécutif qui a décidé d’inscrire dans la Constitution, la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme.


A la suite de son tweet, l’animateur a ajouté le hashtag #jesuisbinational, sur lequel d’autres binationaux sont venus critiquer la mesure symbolique décidée par François Hollande.


En janvier dernier, juste avant les attentats, Ali Baddou avait déjà pris position en déclarant que le dernier livre de Michel houellebecq, Soumission, lui avait « foutu la gerbe ».


Une enquête de l’INED, citée par Le Monde, souligne que « les binationaux représentant 3,3 millions de personnes (5% de la population de la France métropolitaine âgée de 19 à 50 ans), dont 90% sont immigrés ou descendants d’immigrés ».


 


Jonathan Ardines

Jonathan Ardines