Education 93 : Conditions de travail dégradées, grève dans un lycée de Villepinte

 Education 93 : Conditions de travail dégradées, grève dans un lycée de Villepinte

Grève des enseignants et personnels en CUI au lycée Jean Rostand de Villepinte (93)


 


Dans la dernière ligne droite avant les vacances scolaires, les établissements d'Ile-de-France, et notamment de Seine-Saint-Denis, ne comptent pas abandonner le combat afin de donner de meilleures conditions de travail aux enfants. Depuis la semaine dernière, une grève a été lancée au  lycée Jean Rostand de Villepinte (93). Objectif, forcer la région à revoir les diminutions de budget, et donc d'effectifs, alloués à l'entretien de l'établissement.


 


Toujours moins de moyens


Il n'aura pas fallu bien longtemps à Valérie Pécresse pour se signaler après son élection à la tête de la Région Ile-de-France. Une nouvelle politique de restriction budgétaire prévoit la disparition de près de la moitié des emplois en Contrat Unique d'Insertion (CUI). Concrètement, sur le terrain, et notamment au lycée Jean Rostand de Villepinte, cela se traduit par la « non reconduction de six agents en CUI chargés de l’entretien de l’établissement, ainsi que le non-remplacement d’un agent parti à la retraite ». Des conditions de travail dégradées pour une équipe déjà décimée, une situation intolérable pour le personnel de l'établissement : « sur les neuf agents affectés à l’entretien, sept sont en restriction médicale, dont une est reconnue travailleuse handicapée, et une autre dont le dossier est en cours ».


 


Grève reconduite


Afin de se battre pour de meilleures conditions de travail et permettre de prodiguer l'enseignement aux enfants dans de meilleures conditions, enseignants et personnels en CUI se sont mis en grève, mercredi dernier (4 mai). Le jour même, des représentants des services de la région venaient diagnostiquer les besoins de l'établissement. Résultat : refus d'entretien au personnel gréviste « sous prétexte qu'il ne dépendait pas de la région » et affectation, dès lundi (9 mai) d'un agent dans un autre établissement… Face à l'indifférence de la région, les grévistes se sont rendus à la mairie de Villepinte. Résultat : audience refusée et comité d'accueil inattendu comme l'expliquent les représentants des grévistes : « Quelques minutes après, sept agents de police arrivaient, appelés par les services de la mairie ».


 


Grève reconduite et une fin d'année qui s'annonce mouvementée au lycée Jean Rostand de Villepinte. Un établissement de Seine-Saint-Denis de plus se battant pour ne pas perdre le peu de moyens permettant une éducation digne pour les enfants de ce département…


 


F. Duhamel


 

root