« Images de la Tunisie » : les artistes tunisiens s’expriment

 « Images de la Tunisie » : les artistes tunisiens s’expriment

Travail à l’encre de chine et acrylique blanc de l’artiste tunisien Wissem Ben Hassine (partie de l’œuvre) – « Images de la Tunisie » à la Fondation de la Maison de Tunisie (Paris 14e). Du 15 au 28 février


La Tunisie a des talents ! La Fondation de la Maison de Tunisie (Paris 14e) propose de découvrir le travail de neuf artistes plasticiens tunisiens dans une exposition intitulée « Images de Tunisie », qui se tiendra du 15 au 28 février. Hommes, femmes, plus ou moins jeunes, le panel d'artistes est assez varié, les matières et compositions sont différentes et les visions de leur pays s'en trouvent diversifiées. 



Visions


Neuf artistes, neuf visions pour cette exposition collective où chacun apporte son regard avisé et aiguisé. L'idée de la sculpture contestataire de l'artiste Mohsen Jeliti lui vient en mai 2011. Ce dernier évoquait son art pour échapper à la censure en cette année 2011, décisive dans l'histoire de la Tunisie. Autre artiste avec un message et une démarche des plus engagés, Hela Briki. Cette sculptrice, qui travaille principalement le métal, est diplômée des beaux-arts de Tunis et de Nabeul. Participer « à la lutte au quotidien des femmes tunisiennes et arabes contre le conservatisme social et l’émergence de l’islam politique », le message est clair et le but précis. Cependant, tous les artistes de cette exposition collective n'ont pas forcément de message à visée politique. Certains s'inspirent simplement de la vie quotidienne, d'impressions, de sensations qu'ils expriment à travers leur travail.



Réaction du public


Travail à l'encre de chine et acrylique blanc sur toile. Etant originellement un dessinateur, Wissem Ben Hassine se dit plus influencé par le dessin que par la peinture et la sculpture. Sa démarche est plutôt instinctive : « Au départ, il y a quelque chose à exprimer (…) j'essaie de l'exprimer de manière spontanée. Il y a un rapport entre le spontané et la prise de conscience qui ressort dans le travail ». A la limite de l'abstraction dans le processus de création, ses sujets sont bien ancrés dans la réalité : l'être humain, la société, le quotidien. Et tout cela à travers la femme, comme il l'explique : « La femme qui représente la vie, la société. La femme comme symbole ou icône. La femme porteuse de vie ». Un travail très loin d'être neutre et qui provoque des réactions différentes d'une rive à l'autre de la méditerranée : « Les Français, en gros, trouvent mon travail agressif, violent. En Tunisie, c'est un autre regard. Ils ne trouvent pas mon travail agressif. En France, peut-être que les gens ont besoin de plus de couleurs (…) La réaction des publics m'intéresse beaucoup ». Les spectateurs de l'exposition sont donc prévenus, les œuvres des artistes tunisiens ont des choses à dire, à exprimer.


CH. Célinain


« Images de la Tunisie » à la Fondation de la Maison de Tunisie (Paris 14e). Du 15 au 28 février, entrée libre. 



 


Charly Celinain

Charly Celinain