Le ministère des Affaires étrangères réintègre Boris Boillon, ancien ambassadeur à Tunis

 Le ministère des Affaires étrangères réintègre Boris Boillon, ancien ambassadeur à Tunis

Le sulfureux et controversé ex-ambassadeur de France à Tunis a réintégré le ministère des Affaires étrangères, écrit Georges Malbrunot dans le Figaro. Boris Boillon avait défrayé la chronique peu de temps après son arrivée dans une Tunisie post-révolutionnaire en malmenant des journalistes lors d’un déjeuner avec la presse.


Ce proche de Nicolas Sarkozy avait été remplacé prématurément en 2012, après l’élection de François Hollande. Il a alors demandé à être mis en disponibilité pour se lancer dans les affaires. En juillet 2013, il est interpellé en Gare du Nord par la douane, qui a découvert sur lui 350 000 euros et 40 000 dollars en liquide.


Selon le journaliste spécialiste des milieux diplomatiques, le diplomate a été envoyé en renfort jusqu'à la fin de l'année auprès de la délégation française aux Nations unies à New York. «Boris Boillon a demandé à être réintégré au Quai d'Orsay, il en avait le droit, et sa demande a été acceptée», a confirmé le Quai d’Orsay à nos confrères du Figaro.


R.C

admin