Près d’un tiers de la population française serait musulmane selon les Français

 Près d’un tiers de la population française serait musulmane selon les Français

Les polémiques


Il n’y a pas que dans les médias que les musulmans prennent une place disproportionnée. Dans l’esprit des Français également l’islam semble omniprésent, selon un sondage IPSOS Mori rendu public cette semaine. Ainsi, près d’un habitant de l’Hexagone sur trois serait de confession musulmane, d’après les sondés. En réalité, les musulmans sont quatre fois moins nombreux : environ 7,5 %, un chiffre stable depuis quelques années.


C’est comme si la récurrence des polémiques sur l’islam et les musulmans avait instillé l’idée que la religion de Mahomet était devenue la plus importante en France. Alors que les chrétiens représentent 45 % à 55 % de la population, les musulmans regroupent 6 % à 7 % des Français, bien loin des 31 % imaginés par les personnes interrogées dans le cadre de cette enquête pertinemment intitulée « Les périls de la perception 2016 ». La part des musulmans en France n’a pas évolué depuis 2010 et ne devrait croitre que légèrement à l’horizon 2020 pour atteindre environ 8 % (contre 40 % selon les sondés).


« La couverture médiatique de certains événements, les raccourcis psychologiques ou encore les préjugés » font partie des principales causes de distorsion de la réalité, explique le directeur des recherche d'Ipsos Mori, Bobby Duffy. Il n’y a pas qu’en France que les résultats obtenus sur une série de questions d’actualité sont éloignés de la réalité. La France figure même dans la moyenne, en 21e position sur les 40 pays ciblés par l’enquête.


À l’exception de deux pays, tous surestiment leur population musulmane. C’est le cas de l'Italie (20 % de musulmans estimés contre 3,7 % en réalité), de l'Allemagne (21 % estimés contre 5 % en réalité) ou encore de la Belgique (23 % estimés contre 7 % en réalité).


Rached Cherif

Rached Cherif