Fin de cavale pour Redoine Faid

 Fin de cavale pour Redoine Faid

crédit photo : AFP Photo/Interpol


L'homme le plus recherché de France s'est fait "cueillir" dans un appartement à Creil, dans l'Oise. Cela fait plus de 3 mois, que les policiers et les gendarmes était derrière ses trousses, depuis l'évasation spectaculaire de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, le 1er juillet dernier.


Bien qu'équipé d'un fusil mitrailleur et d'un revolver, Rédoine Faïd n'a pas fait usage de ses armes et s'est laissé interpeller par les policiers de la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) de Paris, Lille et Versaille. L'opération a mobilisé près de 100 policiers pour coincer le braqueur mulitrécidiviste. 


Il est dorénvant placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre. Avec lui, d'autres personnes ont été interpellées : son frère Rachid, deux de ses neveux et une femme qui a logé le groupe. Selon des policiers, il pourrait s'agir du commando qui a fait évader Redoine Faïd, le 1er juillet dernier.


Une évasion spectaculaire à l'image du braqueur. En plein jour, il s'évade par hélicoptère à l'intérieur de la prison, grâce à un commando de plusieurs personnes. Commence alors une recherche dans le pays entier, même si une attention est porté sur des villes du Val d'Oise et de l'Oise. Des traces ADN avaient même été trouvées dans une voiture d'un parking d'un centre commercial à Sarcelles, dans le Val d'Oise. 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).