Le monde de l’art fait bloc après 100 jours de fermeture des lieux culturels

 Le monde de l’art fait bloc après 100 jours de fermeture des lieux culturels

Depuis plus de 100 jours, les lieux culturels ont dû baisser le rideau dans le cadre de la crise sanitaire. Dimanche 7 février, les directeurs des principales revues d’art ont adressé une lettre ouverte au président Emmanuel Macron, réclamant une réouverture “au plus vite” des musées.

“Nous vous demandons de les rouvrir au plus vite pour que les enfants qui sont actuellement en vacances ou vont l’être prochainement puissent aller à la rencontre d’œuvres d’art autrement que sur un écran”, exhortent ces professionnels de onze revues d’art dans une lettre ouverte au chef d’Etat.

“Nos voisins italiens et espagnols l’ont fait avant nous”

“Les protocoles sanitaires, mis en place en mai dernier, sont de nature à éviter la contamination entre visiteurs”, écrivent-ils, suggérant “d’ouvrir ces lieux a minima en semaine avec une fermeture à 18 heures”. “Nos voisins italiens et espagnols l’ont fait avant nous”, soulignent les signataires. Ils reconnaissent que “le risque” existe de “mécontenter les théâtres et cinémas qui souffrent tout autant”. “Profitons de la réouverture de ces sites (muséaux) pour mesurer l’impact sur le nombre de nouveaux cas de contamination. Si, comme nous le pensons, il n’y a pas de conséquences négatives, cela permettra aux théâtres et cinémas d’accueillir eux aussi à nouveau leur public, quelques semaines après”, argumentent les directeurs de revues d’art.

“De nombreux sites patrimoniaux privés n’ont comme recettes que celles de leur billetterie” et les musées font “travailler artistes, médiateurs, guides conférenciers, scénographes, commissaires d’exposition, agences de communication, étudiants-stagiaires, critiques d’art, journaux et revues d’art”, relèvent-ils.

Les acteurs culturels mobilisés

Au fil des semaines, des centaines d’acteurs du monde de l’art se sont exaspérés de voir la sphère culturelle négligée, à travers deux pétitions adressées à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot la semaine dernière. Ils y ont demandé une réouverture rapide même partielle, et avec des mesures sanitaires renforcées. Sur les réseaux sociaux, le désespoir est au rendez-vous. Parmi tant d’autres, Pierre Niney a réitéré sur Twitter son incompréhension par rapport à la fermeture des lieux culturels.

Sur BFM, la ministre de la Culture s’est exprimée ce lundi matin sur la fermeture des musées. L’échéance de quelques semaines pour une réouverture “parait possible”, indique Roselyne Bachelot, sans toutefois pouvoir donner un calendrier précis. “Il faut une visibilité d’une quinzaine de jours”, précise-t-elle, pour s’assurer que le nombre de contaminations et d’hospitalisations “soit en décrue” avant de réouvrir les lieux.

La culture “vit d’une autre façon”

“La culture est essentielle mais elle vit d’une autre façon”, estime la ministre, parlant d’un “grand sacrifice” pour tous ses acteurs et les Français. De manière concrète, les musées et monuments seront les premiers à pouvoir rouvrir parmi les établissements culturels encore fermés aujourd’hui.

Ce lundi 8 février, la ministre tient une réunion de travail par visioconférence avec les professionnels du secteur, en particulier les responsables des musées. Elle devrait se prononcer sur leur réouverture ou non.

Jeudi 4 février, le Premier ministre avait évoqué la possibilité d’une future réouverture des musées français.

>> Lire aussi : Covid : 200 personnalités de la culture en faveur du vaccin

Malika El Kettani