Les « Dix petits nègres » d’Agatha Christie rebaptisé

 Les « Dix petits nègres » d’Agatha Christie rebaptisé

Le roman, dans sa version française, s’appellera désormais « Ils étaient 10 »

Le terme apparaît 74 fois dans le roman. L’arrière-petit-fils de l’auteure des « Dix petits nègres » a décidé de le supprimer de la version française du livre et d’en modifier le titre.

C’est la suite logique de ce vaste mouvement impulsé par la mort de George Floyd aux États-Unis. Des statues déboulonnées, des noms de rues débaptisés et désormais des titres de livres corrigés. Le roman « dix petits nègres » d’Agatha Christie change de titre, dans sa version française. C’était déjà le cas dans sa version anglaise, et ce depuis 1940. À cette date, l’ouvrage vendu à plus de 100 millions d’exemplaires a été rebaptisé « And Then There Were None » au Royaume-Uni, et « Ten Little Indians » à partir de 1964 aux États-Unis.

 

Texte expurgé

Le roman « dix petits nègres » s’appellera donc désormais « Ils étaient 10 » dans sa version française. Décision prise par l’arrière-petit-fils d’Agatha Christie : « Nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser », a expliqué James Prichard, sur RTL. Au-delà du changement de titre, c’est aussi le contenu du texte d’origine qui a été expurgé par la maison d’édition. En effet, les écrits d’Agatha Christie sont truffés de propos racistes et antisémites, reflets des préjugés de l’époque.

 

Note explicative

Ces derniers jours, le sujet a agité les réseaux sociaux. Certains arguant du fait que le mot « nègre » appartient à une histoire « qu’on ne peut pas effacer ». Celles et ceux qui critiquent le choix de l’arrière-petit-fils d’Agatha Christie auraient préféré qu’une note explicative, qui rappelle le contexte historique par exemple, soit jointe au roman plutôt que d’effacer ce mot blessant. L’écrivain Alain Mabanckou déclarait récemment : « je ne vais pas déboulonner des statues, je dois pouvoir montrer qui étaient ces personnages ».

Chloe Juhel

Chloe Juhel