Maroc. D’importants moyens déployés pour lutter contre un gigantesque feu de forêt

 Maroc. D’importants moyens déployés pour lutter contre un gigantesque feu de forêt

Un avion Canadair des Forces Royales Air éteint un incendie de forêt dans la région de Chefchaouen, dans le nord du Maroc, le 17 août 2021. FADEL SENNA / AFP

Les pompiers poursuivent depuis la nuit de dimanche 15 août, leurs efforts pour lutter contre un feu qui ravage, pour la deuxième journée consécutive, des forêts à Chefchaouen dans le nord du Maroc.

 

Les vents changeants “n’aident pas à maitriser l’incendie”, a expliqué le directeur régional du Département des eaux et forêts à Chefchaouen, Rachid El-Anzi.  Selon lui, 200 hectares de forêts avaient déjà été détruits en fin de soirée dimanche. “Aucune victime n’est à déplorer, la priorité ayant été donnée à la prévention de la propagation du feu vers les zones habitées”, a-t-il ajouté.

Les équipes de pompiers ont notamment bénéficié de l’appui de quatre avions bombardiers d’eau. Les causes de ces incendies ne sont pas encore connues, a précisé M. Anzi, estimant que les fortes chaleurs et les vents pouvaient constituer des éléments déclencheurs.

L’incendie qui s’est déclaré, ce week-end, dans la forêt “Sougna”, située entre les communes de Tanakoub et Derdara (province de Chefchaouen), est contrôlé à 80%, après avoir ravagé environ 1.100 hectares de végétation, a annoncé mardi 17 aout, le chef du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad Assali. “Le feu, qui a éclaté, samedi vers 14h30, dans la forêt Sougna est actuellement contrôlé à 80%”, a déclaré M. Assali, notant que les équipes d’intervention sont à pied d’œuvre pour maitriser totalement l’incendie.

Quelque 520 éléments des Eaux et forêts, de la Protection civile, des Forces auxiliaires, des Forces armées royales et de la Gendarmerie royale, ainsi que des autorités locales sont toujours mobilisés pour venir à bout de cet incendie, appuyés par des moyens techniques terrestres, quatre avions “Canadair” des Forces Royales Air et de quatre avions Turbo trush de la Gendarmerie royale.

Plusieurs régions du royaume enregistrent depuis vendredi des températures pouvant aller jusqu’à 49 degrés, selon le Département de météorologie. Des températures élevées accompagnées de vents étaient prévues dans plusieurs régions du Maroc.

Une vague de chaleur “exceptionnelle” entre le 9 et le 11 juillet avait déjà “favorisé le déclenchement de 20 feux” dans le royaume, incendiant 1.200 hectares de forêts, selon le département des Eaux et Forêts.

 

> Lire aussi : 

Algérie : la plupart des feux de forêt sont « désormais maîtrisés »

Dérèglement climatique : l’alarmant rapport du GIEC

 

Mohamed El Hamraoui