Fin de l’opération “Ex-MRE” de déclaration des avoirs à l’étranger et de transfert de résidence fiscale

 Fin de l’opération “Ex-MRE” de déclaration des avoirs à l’étranger et de transfert de résidence fiscale

MATT CARDY / GETTY IMAGES EUROPE / AFP


Un total de 1505 déclarations ont été reçues dans le cadre de l'opération Ex-MRE, qui a pris fin le 19 octobre 2016 et a permis aux anciens Marocains résidant à l'étranger, ayant transféré leur résidence fiscale au Maroc avant le 19 octobre 2015, de déclarer à l'Office des changes leurs avoirs et liquidités détenus à l’étranger, a annoncé un communiqué de l’Office des changes.


Ces déclarations ont porté sur un montant de 3,51 milliards de dirhams (MMDH), répartis entre les biens immeubles avec 1,433 MMDH soit 40,83%, les actifs financiers (1,33 MMDH soit 37, 87%), les avoirs liquides (747 millions de dirhams soit 21,29%) et les propriétés intellectuelles, culturelles et artistiques pour un montant de 195.328 dirhams soit 0,01%, selon la même source.


D’après l’Office des changes, 39% des déclarations sont parvenues à l’Office via des agences bancaires et des personnes mandatées par les déclarants, 34% transmises en ligne par télé-déclaration et 27% déposées directement auprès des services de l’Office.


Conformément aux dispositions de la loi n°63-14, les MRE qui transfèrent leur résidence fiscale au Maroc, après le 19 octobre 2015, sont tenus de déclarer à l’Office des changes leurs biens et avoirs détenus à l’étranger dans un délai ne dépassant pas une année à compter de la date du changement de la résidence fiscale et ce, afin de bénéficier des avantages accordés par la dite loi.


Mohamed El Hamraoui

Mohamed El Hamraoui