Une militante écolo noire effacée d’une photo de groupe

 Une militante écolo noire effacée d’une photo de groupe

Crédit photo : Greta Thunberg


L’image a fait le tour du monde… sans. Cette militante écologiste ougandaise a été effacée d’une photo de groupe où apparaissait Greta Thunberg.


Le cliché a été pris lors du Forum Economique Mondial qui a eu lieu à Davos, en Suisse. Et il s’est répandu dans le monde entier. Il s’agit de 5 jeunes femmes, toutes engagées autour de la question environnementale.


Pourtant, sur la photo publiée par l’agence Associated Press, seules quatre apparaissent et c’est la militante noire qui a disparu. Elle a été coupée pour « resserrer le cadre ». 



Racisme


Elle s’appelle Vanessa Nakate, elle est ougandaise et s’est servie des réseaux sociaux pour exprimer son désarroi, en tweetant : « Vous ne m’avez pas seulement effacée de la photo, vous avez aussi effacé un continent entier. Mais je suis plus forte que jamais. »


Les 4 autres jeunes femmes, blanches donc, ont aussitôt manifesté leur solidarité, sur ces mêmes réseaux. Greta Thunberg a très vite parlé de « racisme » en jugeant cette coupe « totalement inacceptable ». De quoi faire réagir, tout aussi rapidement le photographe à l’origine du cliché.



Bâtiment dérangeant



En effet, quatre heures plus tard, l’agence Associated Press a mis en ligne la photo d’origine en publiant des explications, somme toute assez peu convaincantes : « Le photographe a dû livrer le cliché rapidement et l'a coupée de cette façon pendant le montage parce qu'il pensait que le bâtiment en arrière-plan était dérangeant », a déclaré le chef photographe de l'AP.


Quatre heures plus tard, c’est certes rapide mais le mal était déjà fait.

Chloe Juhel

Chloe Juhel