Meuse : le département demande la dissolution d’un groupuscule néo-nazi

 Meuse : le département demande la dissolution d’un groupuscule néo-nazi

Combres-sous-les-Côtes (Google Maps)

Le conseil départemental a voté une motion en faveur de l’interdiction du groupuscule néo-nazi Hammerskins.

 

La décision a été prise quelques jours après un rassemblement de partisans de ce mouvement dans un petit village de la Meuse.

La motion a été adoptée à l’unanimité en séance publique, les élus ont appelé le ministre de l’Intérieur à prononcer la dissolution de ce groupuscule néo-nazi et la fermeture de la « Taverne de Thor », située à Combres-sous-les-Côtes, où s’est déroulé un événement le 15 juin.

Ce jour-là, plus de 300 néo-nazis ont participé à un tournoi de MMA. Ils venaient des quatre coins d’Europe et ont combattu pendant des heures dans un hangar agricole baptisé « Taverne de Thor », et ce en exhibant publiquement des drapeaux et des sigles nazis tels que des croix gammées.

 

Interdit en Allemagne

Certains élus avaient déjà interpellé la préfecture en 2015 sur la présence de ce groupe au sein du village de Combres-sous-les-Côtes. Ils dénoncent un « laxisme intolérable » des autorités, aucune décision n’ayant alors été prise.

En Allemagne, ce groupe néo-nazi est interdit depuis septembre 2023. Le ministère de l’Intérieur allemand avait annoncé la dissolution de Hammerskins Germany, parce qu’il propage une « théorie raciale basée sur l’idéologie nazie ».

 

>> A lire aussi : La société civile mobilisée face à l’extrême droite

 

Chloé Juhel