Plusieurs ONG urgent Emmanuel Macron d’accueillir l’Aquarius

 Plusieurs ONG urgent Emmanuel Macron d’accueillir l’Aquarius


Amnesty International, La Cimade, Médecins du Monde et le Secours catholique ont signé ce mardi un communiqué commun appelant le Président de la République à autoriser le navire humanitaire Aquarius à accoster dans un port français pour y débarquer les rescapés secourus en Méditerranée.


La veille, sous pression italienne, le Panama avait signifié au navire qu’il lui retirait son pavillon, le privant ainsi d’autorisation de naviguer. « Les ONG ont réalisé plus de 40 % des opérations de sauvetage entre 2017 et 2018 », rappellent les organisations signataires. Mais, cette action humanitaire « fait l’objet de menaces, de poursuites judiciaires et de pressions de la part de certains gouvernements de l’Union européenne », s’indignent-elles. Plusieurs autres navires de sauvetage affrétés par des associations ont ainsi dû arrêter leurs opérations.


L’Aquarius est le dernier bateau non gouvernemental à opérer en Méditerranée centrale, alors que « près de 1 700 personnes ont perdu la vie en Méditerranée depuis le début de l’année 2018 et qu’une personne sur 16 est morte en mer durant l’été », indiquent les auteurs du texte.


Alors qu’Emmanuel Macron ne manque aucune occasion de s’afficher en adversaire des politiques d’extrême droite menées par Viktor Orban en Hongrie et Matteo Salvini en Italie, il a refusé jusqu’à présent d’ouvrir les ports français aux navires humanitaires qui en avaient fait la demande. « La France avait détourné les yeux en juin dernier, refusant d'accueillir l'Aquarius, qui avait finalement accosté en Espagne. La répétition d'une telle démission morale serait intolérable », met en garde le milieu associatif.


SOS Méditerranée et MSF qui opèrent le navire ont officiellement demandé l’autorisation de pouvoir débarquer à Marseille. « Pour l'instant, la France dit non », a répondu mardi matin le gouvernement par la voix du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, suscitant de vives critiques de l’opposition, Parti socialiste et France insoumise en tête. « On ne peut plus continuer cette hypocrisie qui consiste pour Monsieur Macron à prendre des grands airs face aux xénophobes et ensuite refuser l'accueil à des malheureux », a notamment déclaré Jean-Luc Mélenchon.


Rached Cherif


À lire aussi :


Migration. L’Aquarius perd son pavillon de navigation sous la pression de l’Italie


Migration. Plus de 600 migrants naufragés pris en étau entre Malte et l’Italie


Migration. L’Aquarius de retour en mer


Migration. Les ONG indésirables en mer Méditerranée


 

Mohamed C.