Liban : le spectre des troubles sectaires

 Liban : le spectre des troubles sectaires

A l’origine de cette explosion de colère, une vidéo. On y voit Gebran Bassil, ministre des Affaires étrangères et proche du président Aoun, s’en prendre publiquement à Nabih Berri allant jusqu’à le traiter de “voyou”. De quoi faire resurgir une vieille brouille entre le chrétien Michel Aoun, et son rival chiite Nabih Berri, une inimitié qui remonte à la guerre civile dans un pays où le paysage politique reflète un foisonnement de communautés religieuses.

Mishka Gharbi