#ouverturefrontiereMRE : L’appel des MRE à Saad Eddine El Othmani

 #ouverturefrontiereMRE : L’appel des MRE à Saad Eddine El Othmani

crédit photo : Mehdi FEDOUACH / AFP

Depuis la fermeture des frontières du Maroc avec de nombreux pays, on assiste à un mouvement qui commence à prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux. A bout, des MRE ont lancé le hastag #ouverturefrontiereMRE, en interpellant directement le chef du gouvernement marocain, Saad Eddine El Othmani.

Twitter, Facebook, Linkedin, etc… Il n’est dorénavant plus rare de ne pas voir apparaitre dans les fils d’actualités, un hastag : #ouverturefrontiereMRE. A l’origine de cette “grogne” digitale : la fermeture des frontières du Royaume avec de nombreux pays européens notamment.

Les Marocains de l’étranger n’en peuvent plus et le font savoir. Les reproches portent autant sur la gestion de l’absence de rapatriement des marocains “coincés” à l’étranger que plus généralement, une volonté de pouvoir rentrer dans le pays d’origine cet été.

>>Lire aussi : Vols Maroc : Frontières fermées avec la France et l’Espagne

Des appels à une ouverture rapide des frontières

Sur les réseaux sociaux, le hastag #ouverturefrontiereMRE est souvent accompagné de cris du coeur. On retrouve ainsi souvent “Le Maroc nous manque”, “On a besoin d’aller voir notre famille”.

L’agacement des MRE provient surtout de l’absence d’informations claires sur la réouverture des frontières, notamment avec l’arrivée de l’été et des vacances scolaires. #Ouaffa007 sur Twitter, indique en avoir  “marre de ce silence. Qu’on nous disent rien sur l’ouverture des frontières.” Pour #MahaNaami, les MRE “souffrent loin de leurs familles et vous continuez de maintenir le silence radio. Il faut nous donner une date décisive d’ouverture au lieu de continuer à nous ignorer“. #AmaraMajda estime qu’il est important d’avoir de la “visibilité pour nous organiser“.

>>Lire aussi : Le PJD, un parti à la dérive

Saad Eddine El Othmani dans le viseur des MRE

Objet de l’ire des MRE : le premier ministre Saad Eddine El Othmani. Il a annoncé un allégement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Ainsi, le gouvernement autorise les rassemblements de moins de 50 personnes dans les espaces fermés, jusqu’à 100 dans les espaces ouverts. Les transports publics peuvent acceuillir jusqu’à 75% de leurs capacités. Les cinémas, thèâtres, centres culturels et musées peuvent aller jusqu’à 50%. L’ouverture des salles de fêtes et des plages sont aussi autorisées à hauteur de 50% de leur capacité d’acceuil.

Le gouvernement explique que ces décisions viennent en considération des résulats positifs dans le sens d’une baisse de contamination. Toutefois, le sujet des frontières n’a pas été abordé. #Nassima91 estime ainsi que “tous les pays donnent une date à leurs citoyens pour s’organiser en amont“.

Le sentiment général qui ressort du hastag #ouverturefrontiereMRE est une lassitude et une impression d’avoir été les oubliés de la politique du chef du gouvernement. #Marocaindélaissé se félicite que le couvre feu soit “décalé à 23h, et sinon vos marocains à l’étranger, vous y pensez ?“. Plusieurs reprochent au chef du gouvernement de ne pas avoir de “respect“, “de se murer dans le silence” ou de pratiquer “un manque de communication qui devient usant“.

 

 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).