Pour Eric Zemmour, les mineurs isolés sont des violeurs

 Pour Eric Zemmour, les mineurs isolés sont des violeurs

Eric Zemmour – PHOTO : JOEL SAGET / AFP

Le rythme de ses propos haineux s’accélère, comme ses allers-retours au tribunal. Il y a 2 jours, sur CNews, il a assimilé les mineurs isolés à des assassins et violeurs.

 

Il aura tenu 4 jours. Eric Zemmour vient tout juste d’être condamné à une amende de 10 000 € pour injure et provocation à la haine par le tribunal de Paris. Et ça ne l’empêche pas de déverser sa haine sans que rien ni personne n’y trouve à redire.

Ou presque, puisque SOS Racisme a aussitôt porté plainte et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) a saisi le Procureur de la République.

Les réactions ont été nombreuses : le vice-président LREM de l’Assemblée nationale Hugues Renson, le chef du groupe majoritaire Christophe Castaner, la ministre déléguée Marlène Schiappa ou encore des organismes comme la Licra et l’Observatoire de la Laïcité se sont tous offusqués.

La ministre déléguée en charge de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes Élisabeth Moreno a dénoncé une « sortie abjecte et raciste ». C’est elle qui a demandé à la DILCRAH de saisir le Procureur de la République.

>> Lire aussi : Éric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine envers les musulmans

« Penser aux Français avant les autres »

Le 29 septembre, sur le plateau de CNews, devant Christine Kelly, la présentatrice de l’émission, Eric Zemmour a déclaré : « Moi, je pense aux femmes qui sont violées par ces gens-là, aux hommes qui sont assassinés par ces gens-là, aux Français qui sont trop brutalisés et traumatisés par ces gamins-là. Il faut penser aux Français avant les autres ».

Il a qualifié les étrangers mineurs non accompagnés en France de « voleurs, assassins, violeurs » (…). « C’est tout ce qu’ils sont! », a-t-il ajouté sans que l’ancienne membre du CSA ne contredise cette saillie xénophobe, indiquant qu’elle lui laissait la « responsabilité de ses propos ».

Dans le communiqué de SOS Racisme, l’association explique qu’elle souhaite que « soit étudiée avec sérieux la responsabilité de CNews, une chaîne qui, pour des raisons mercantiles et potentiellement idéologiques, a choisi de mettre à disposition d’un ultra raciste un espace quasi quotidien de déversement de haine. »

Chloé Juhel

Chloé Juhel