L’association « Tous en stage » part à l’assaut des entreprises

 L’association « Tous en stage » part à l’assaut des entreprises

Crédit photo : Association Tous en stage


C’est une nouvelle façon de considérer le stage de 3e. L’association « Tous en stage » propose d’aider les élèves issus de REP, qui manquent souvent de réseau.

 


A la fin de la semaine, le 5 octobre, l’association organise une restitution pour mobiliser entreprises, institutions et collectivités. Le but est de les solliciter afin qu’ils puissent accueillir des jeunes collégiens de classe de 3e de REP et REP+ pour leur stages de découverte. Il s’agit d’aider ces élèves issus des quartiers politique de la ville à « trouver une première expérience dans l’entreprise mais aussi de leur faire découvrir une multitude de métiers ». Cette expérience prendra la forme d’un stage conventionné avec le collège. La sélection se fait dans des collèges situés en zones sensibles. 




Julien Denormandie et Sarah Ourahmoune



L’événement du 5 octobre aura lieu au siège de L’Oréal, à Paris. Le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, et Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, seront présents. Ils seront accueillis par Samira Djouadi, la Présidente de l’association « Tous en stage », ainsi que la marraine, qui n’est autre que la boxeuse Sarah Ourahmoune.



Objectif : 40 semaines de stage



Lors de la précédente année scolaire, 20 semaines de stages ont été trouvées par l’association « Tous en stage » pour 470 jeunes. Cette année, l’idée est de doubler cet objectif pour atteindre 40 semaines de stages, pour un total de 1 000 jeunes.

Chloé Juhel

Chloé Juhel