Montreuil : De la solidarité locale à la solidarité internationale

 Montreuil : De la solidarité locale à la solidarité internationale

Crédit photo : AFP / Delil Souleiman


Quand solidarité locale rime avec internationale. A partir du 23 novembre auront lieu les Journées montreuilloises de la solidarité internationale.


De Montreuil à Bismil


Montreuil, ville de Seine-Saint-Denis, abrite des habitants de nombreuses nationalités. Les partenariats qu'elle a noué et fait fructifier au fil des années, avec le Mali ou encore la Palestine par exemple, montrent sa volonté de s'ouvrir au monde.


Les liens entre la ville du 93 et ses partenaires vont plus loin que l'inscription sur le traditionnel panneau à l'entrée de la ville, il y a un suivi et un soutien : « Nous n’avons pu rester insensibles à la répression visant les démocrates kurdes en Turquie et particulièrement la ville de Bismil, notre partenaire depuis 2013 » selon Halima Menhoudj, adjointe au maire, déléguée à la Coopération, aux Solidarités internationales, à l’Europe et aux Populations migrantes.


Relation d'amitié


Avril 2016, Cemile Eminoglu et Resul Sari, co-maires de Bismil, sont arrêtés et emprisonnés dans le cadre d'opérations de répression contre l'opposition kurde en Turquie.


En 2017, « la Ville de Montreuil a témoigné sa solidarité et son soutien en approuvant le parrainage officiel des deux maires de Bismil et s’engageant par cet acte à faire connaître la situation des élus et de tous les démocrates et progressistes kurdes et turcs ». Les Journées montreuilloises de la solidarité internationale s'inscrivent dans cette démarche.


Ainsi parmi les projections au programme de ces journées, le 27 novembre sera diffusé le film de Stéphane Breton, « Filles du feu », traitant des jeunes femmes kurdes, qui se dressent contre Daech, armes en mains.


Les représentantes du Mouvement des femmes kurdes en France seront présentes à la fin du film pour un échange avec le public.


Toutes les femmes


Outre les projections consacrées à la solidarité envers le Kurdes, les Journées montreuilloises n'ont pas oublié de rendre hommage aux femmes.


L’association Femmes solidaires profite de la journée internationale contre les violences faites aux femmes (25 novembre), pour proposer le 23 novembre, une soirée sur le thème des mutilations sexuelles féminines.


Au cours de cette soirée sera projeté le court-métrage « Kimbidalé » d'Emanuelle Labeau. Le film sera suivi d'un débat en présence de l'association locale Gamissa d’Ethiopie et de Sarah Abramovicz, chirurgienne à l’unité de prise en charge des femmes victimes d’excision au CHI de Montreuil.


Les Journées montreuilloises de la solidarité internationale, les 23, 24, 27 novembre et le 1er décembre.

Charly Celinain

Charly Celinain