Tourisme au Maroc : un manuel des mesures sanitaires pour les hôteliers

 Tourisme au Maroc : un manuel des mesures sanitaires pour les hôteliers

Tourisme au Maroc. Crédit photo : Nicolas Thibaut / Photononstop via AFP

A la veille de la relance, le ministère du Tourisme vient de rendre public un livret de 24 pages des mesures sanitaires post-Covid à respecter par les professionnels du tourisme. Mais pour l’heure, aucune date ne circule sur la reprise de l’activité de ce secteur à l’arrêt complet.

Le royaume du Maroc a mis en place, sous l’impulsion de son Roi, une batterie de mesures préventives, reconnues et saluées par la communauté internationale, pour faire face à la pandémie liée au Covid-19. Des mesures qui ont mis la protection de la santé et la sécurité du citoyen marocain au premier rang de leurs priorités. Et qui ont nécessité l’arrêt de plusieurs activités, en particulier celles liées aux secteurs du tourisme et du transport aérien.

>>Lire aussi : Maroc : les professionnels du tourisme s’organisent
Le salut passe par le tourisme interne

Pour préparer la relance, le ministère de tutelle a mis en place un livret des mesures sanitaires post-covid à respecter par les professionnels du tourisme. L’objectif étant que l’ensemble des process soient mis en place rapidement dans les établissements hôteliers. Le but étant de garantir la sécurité sanitaire des prochains touristes qui arriveront après cette crise ainsi que le personnel travaillant dans le secteur.

Consciente des enjeux, la profession se dit, aujourd’hui prête à relever le défi. Cependant, après près de trois mois d’inactivité, aucune date ne circule sur une éventuelle reprise, ni au niveau national ni au niveau international.

Ces professionnels tablent, dans un premier temps, sur le tourisme interne, afin de reprendre leur activité. Mais là encore, rien n’est moins sûr puisque la levée du confinement n’est toujours pas actée, ni l’autorisation de circuler entre les régions. Et encore moins la reprise du transport aérien par la compagnie nationale RAM.

>>Lire aussi : L’ONMT lance une campagne pour le tourisme interne

Au Maroc, toujours rien…

Beaucoup de Marocains, à travers les réseaux sociaux, marquent leur impatience. Alors que les plus grands pays qui ont été frappés plus durement, ont déjà commencé leur déconfinement et repris leurs activités hôtelières et de restauration.

Au Maroc, seuls les restaurateurs ont été autorisés pour l’heure à reprendre partiellement leur activité. En mode livraison uniquement.

Les professionnels du secteur sont donc très inquiets. Le secteur étant très vulnérable, il n’en est pas à sa première crise certes, mais c’est celle-ci aura certainement le plus d’impact économique. La survie d’un grand nombre d’entreprises et d’emplois est aujourd’hui en suspens…

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar