Une infirmière interpellée violemment en marge d’une manifestation à Paris

 Une infirmière interpellée violemment en marge d’une manifestation à Paris

Une infirmière interpellé violemment en marge d’une manifestation à Paris

En 3h, la vidéo est devenue virale, celle où on voit Farida C., 51 ans, infirmière à l’hôpital Villejuif (94), se faire interpeller brutalement par plusieurs CRS Place des Invalides ce mardi 16 juin. Atteinte d’asthme, Farida C. réclame aux policiers plusieurs fois sa ventoline. En vain. Elle est embarquée manu militari.  

Plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées à la mi-journée devant le ministère de la Santé à Paris, pour réclamer davantage de moyens en faveur de l’hôpital public et plus largement de l’ensemble du système de santé.

« On a commencé la manifestation ensemble puis vers 16h, je suis repartie rejoindre mes amis », a témoigné par téléphone la fille de l’infirmière, Imen Mellaz, journaliste, venue devant le commissariat « apporter son soutien à sa mère ». Une vingtaine de personnes sont également présents, dont 3 députés de la France Insoumise (Danièle Obono, Mathilde Panot et Eric Coquerel) et le sénateur communiste Pierre Laurent.
Ils ont pu voir Farida et elle se plaint de douleurs aux côtes. 4 heures après son placement en garde à vue, elle n’a toujours pas vu de médecin. « Je veux que ma mère sache qu’on est là pour elle et qu’on ne la lâchera pas », martèle Imen Mellaz qui  n’a toujours pas réussi à joindre sa mère.
« Elle est venue avec sa blouse, ses petits mocassins. Elle est venue parce qu’elle est à bout. 17 ans que ma mère travaille dans la santé. Elle exerce une profession difficile. Elle a enchainé pendant 3 mois des journées de travail de 12 à 14h. On a applaudi l’infirmière pendant l’épidémie et aujourd’hui elle se retrouve au commissariat. Jamais, je n’aurais pensé qu’une telle chose arriverait. Je suis écoeurée », lâche désabusée Imen. 

En fin d’après-midi, Farida C. a été placée en garde à vue. Elle était au commissariat du 7e arrondissement de Paris, rue Fabert. On ignore encore les raisons de son arrestation.

Dans une autre vidéo, on distingue ce qui pourrait s’apparenter à l’infirmière. Elle aurait jeté une pierre aux forces de l’ordre, sans que nous puissions à l’heure actuelle certifier qu’il s’agit de Farida C. Contactée le commissariat, n’a souhaité faire aucun commentaire.

>>Lire aussi : Violences policières : quelle image pour les forces de l’ordre ?

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune