Tunisie.En difficulté, la STEG en appelle au sens civique des consommateurs

  • Par S.S
  • le mercredi 9 août 2017

La Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) a appellé aujourd’hui mercredi 9 août dans un communiqué à « rationaliser la consommation d’électricité », après avoir enregistré mardi un nouveau record de consommation à 3.965 Mégawatts, flirtant ainsi avec la capacité maximale de l’entreprise publique.

Dans son communiqué mais aussi dans les SMS que l’entreprise envoie en temps de canicule à ses clients, la STEG appelle les citoyens à maîtriser leur consommation, notamment pendant les heures de pointe, soit de 11h00 à 15h00, en vue de l’aider à faire face aux températures élevées.

Les textos envoyés aux clients de divers opérateurs téléphoniques recommandent de régler la climatisation à 26 degrés, et d’éviter l’utilisation des appareils électroménagers pendant ces heures du pic d’utilisation de l’électricité, afin de minimiser les risques de coupures générales. Des coupures de moins en moins fréquentes depuis les années 2012 – 2013, années noires en la matière, avant que la STEG ne prenne des dispositions drastiques en termes de générateurs d’appoint.

Des coupures sporadiques ont néanmoins été signalées mardi et mercredi sur le Grand Tunis et d'autres zones à forte densité démographique.

Approvisionnement auprès de l’Algérie

Face à ce record inédit de 3.965 MW de consommation d’électricité, la STEG a été contrainte de s’approvisionner auprès de l’Algérie voisine en raison de la fermeture provisoire du champ Bisrenko et la station al-Borma dans le sud de la Tunisie, apprend-on aujourd’hui 9 août.

Le président directeur général de la STEG, Moncef Harabi, a par ailleurs fait appel à « la vigilance des consommateurs », surtout pour ce mercredi 9 août, où la chaleur connaîtra à nouveau un pic important, avec 42 degrés Celsius dans la capitale notamment.

S.S

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito