Chakib Khellil accable le DRS

 Chakib Khellil accable le DRS

L’ancien ministre algérien de l’Energie


 


L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khellil, a révélé que les Services algériens lui avaient demandé d’intervenir dans des contrats et qu’ils étaient au courant des agissements de Farid Bedjaoui, impliqué dans le scandale Sonatrach.


 


Très actif sur le terrain comme sur la scène médiatique depuis son retour au pays le 17 mars dernier, l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khellil, a rendu la politesse aux Services algériens qui sont à l’origine de ses ennuis avec la justice algérienne.


Dans un entretien accordé à la chaîne privée Ennahar TV et dont certaines déclarations on été reprises hier par le journal du même nom, Chakib Khellil a assuré que le DRS était au courant de tous les agissements de Farid Bedjaoui, lui aussi impliqué dans le scandale Sonatrach. « Les Services sont au courant de tous les agissements de Farid Bedjaoui sans qu’ils émettent la moindre remarque », a-t-il asséné, tout en reconnaissant avoir rencontré Farid Bedjaoui à Paris en sa qualité de conseiller du patron de la compagnie italienne Saipem. « J’ai rencontré Farid Bedjaoui à Paris. Il s’était présenté comme le conseiller du directeur de Saipem. Je rencontrais souvent les dirigeants de compagnies étrangères et des ministres à Paris, Washington et Genève. C’était tout à fait normal. Et ça s’est répercuté positivement sur l’économie nationale », a-t-i expliqué.


Ne s’arrêtant pas là,l’ancien ministre de l’énergie a révélé que les Services algériens l’ont souvent sollicité pour intervenir dans des contrats mais il avait catégoriquement refusé.


Autre révélation faite par M. Khellil : l’ancien patron du DRS avait émis des réserves sur l’implantation du nouveau siège du ministère de l’Energie à Ben Aknoun, mais ses éléments étaient présents le jour de son inauguration par le président Bouteflika.


Sa relation tendue avec le patron de l’ex-DRS est-elle la cause de ses ennuis judiciaires ?  Réponse ironique de Chakib Khellil : «  On m’a dit que si j’avais joué le football avec Toufik, j’aurais évité tous ces problèmes ». 


 


Yacine Ouchikh 

Yacine Ouchikh