Attention, travail d’Arabe ! L’exposition qui démonte les clichés

 Attention, travail d’Arabe ! L’exposition qui démonte les clichés

“Attention travail d’Arabe”, met à mal les clichés et les préjugés racistes qui continuent d’exister dans l’imaginaire collectif

“Attention, travail d’Arabe” démonte les clichés qui nourrissent les imaginaires collectifs. Une exposition à la Maison du Combattant, de la Vie Associative et Citoyenne

La Maison du Combattant à travers cette exposition  met à mal les clichés et les préjugés racistes qui continuent d’exister dans l’imaginaire collectif. Avec Attention, travail d’Arabe, le centre culturel tacle avec humour les travers de la société française. Une belle expo gratuite à découvrir jusqu’au 3 octobre 2020 et sur réservation.

Objectif de cet événement, démolir les clichés et les préjugés. L’association Remembeur à l’origine de cet événement, utilise des codes et des visuels ancrés dans la culture populaire et les détourne pour faire passer des messages parfois qui font mal mais toujours dans la bonne humeur.

Comment fracasser les clichés

<< Lire aussi : Le coronavirus, les Arabes et l’innovation

Au-delà de l’humour et de la déconstruction, les œuvres exposées permettent de donner une voix à ceux qui ne peuvent se défendre contre les discriminations. L’exposition met en avant une histoire parfois méconnue. Certains se retrouveront et d’autres redécouvriront leur histoire à travers cette expo. D’autres vont découvrir pour la première fois de nouvelles facettes de la France qui viennent éclairer le présent.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-bellevue-jeunes-juifs-et-arabes-cassent-les-cliches-6780920

Les jeux et la nourriture, la publicité et les images ont fait le tour du monde. Rien n’échappe au pinceau des artistes. Une manière légère et ludique de comprendre tous ceux qui composent la France dans leur diversité.

La Maison du combattant, dans le 19e arrondissement de Paris, met en scène une trentaine de panneaux pseudo-publicitaires aux slogans détournés. Au-delà de l’effet pédagogique, c’est un voyage à la fois drôle et dérangeant. Cette exposition collective et inédite rencontre un franc succès partout où elle passe.

Mishka Gharbi