Il écrit “Black Lives Matter” sur sa propre maison, ses voisins appellent la police

 Il écrit “Black Lives Matter” sur sa propre maison, ses voisins appellent la police

Il a voulu soutenir le mouvement “Black lives Matter”, il est dénoncé à la police par ses voisins

. James Juanillo écrit sur sa propre maison la vie des noirs compte ou encore “Black Lives Matter”. Les voisins appellent la police. Il habite à San Francisco pour soutenir le mouvement James a écrit ce slogan sur le mur de sa propriété. Un couple de voisin est venu le voir et a appelé la police, en lui disant vous pouvez vous exprimer, mais pas sur la propriété des gens. Mais si j’habitais ici, il n’y aurait pas de problème, répond James, ajoutant à ses voisins : et vous ne savez pas si j’habite là, si je vis là ?

>>Lire aussi : Affaire George Floyd : Des policiers se désolidarisent de leurs collègues

La police est venue mais ne l’a pas arrêté. La voisine s’est ensuite excusée dans un communiqué, dont voici le texte ; ” Je ne me suis pas rendu compte à l’époque que mes actions étaient racistes. J’ai appris une leçon douloureuse, je voudrais m’excuser directement auprès de M.Juanillo”.

>>Lire aussi : Assa Traoré et Sabaah Folayan : “Dans nos quartiers, c’est comme aux Etats-Unis”

Mishka Gharbi