Deux dates annulées dans la tournée de Depardieu

 Deux dates annulées dans la tournée de Depardieu

Des manifestants brandissent une banderole portant le slogan « Gérard, l’aigle noir c’est toi » protestent contre la tournée « Depardieu chante Barbara », à Toulouse, le 25 mai 2023. Gérard Depardieu est mis en examen pour viols en 2020, et accusé d’agressions sexuelles. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Depardieu ne chantera pas Barbara sur scène le 11 juin au Havre et le 14 à Chambéry. Annonce des producteurs après les pressions d’associations féministes.

Rien à voir avec la polémique, ce sont des annulations pour des raisons de remplissage, « des raisons indépendantes de notre volonté ». C’est la version officielle avancée par les producteurs du spectacle de Gérard Depardieu.

Pourtant, ce sont bien les collectifs féministes qui ont perturbé plusieurs dates de sa tournée « Depardieu chante Barbara », et ce dès son lancement. Avec des accès entravés ou encore des slogans scandés pendant la représentation…

« L’aigle noir, c’est toi ! »

Ce sont les 8e et 9e dates, sur les dix que compte sa tournée, qui sont annulées. Ce devait être le 11 juin, au Carré des Docks du Havre et le 14 juin, au Phare de Chambéry. Depuis les révélations de Mediapart, ce concert est fréquemment perturbé. Avant ça, le 27 mai dernier, au beau milieu du concert, les spectateurs de la Bourse du travail à Lyon ont pu entendre des slogans tels que « L’aigle noir, c’est toi ! La Honte ! ». 

Les militantes portaient des masques de cochon sur le visage. Elles souhaitaient attirer l’attention sur les accusations de violences sexistes et sexuelles qui visent l’acteur. Dans un communiqué, le collectif des Amazones Paris et Lyon a déclaré « refuser de laisser les hommes accusés d’agressions physiques et sexuelles se produire tranquillement sur scène ».

Viols et agressions sexuelles

Depuis la fin avril, plusieurs représentations de l’acteur ont donc été agitées par des manifestants, notamment à Lille, Bordeaux et Toulouse.

Ces perturbations surviennent dans la foulée des récentes révélations par Médiapart de 13 nouveaux témoignages de violences sexistes et sexuelles qui auraient été commises par l’acteur sur onze tournages entre 2004 et 2022.

L’acteur est par ailleurs sous le coup d’une mise en examen pour des soupçons de viols et d’agressions sexuelles sur la comédienne Charlotte Arnould.

>> A lire aussi : Harcèlement : une heure de sensibilisation obligatoire au collège

Chloé Juhel