Nouvelle promotion de « La Grande Famille »

 Nouvelle promotion de « La Grande Famille »

Candidats et lauréats du prix La Grande Famille du Cabinet Cohen Amir Aslani (2016).


L’idée de ce prix est de transmettre les codes de l’entreprise à des jeunes. « La Grande Famille » s’apprête à rempiler pour une nouvelle année.


Depuis 5 ans, un cabinet d’avocats parisien a décidé de parrainer 5 étudiants d’IUT de Seine-Saint-Denis. L’occasion de créer un pont entre le monde de l’entreprise et celui de l’université, via le 93.


Le 7 octobre, dimanche, est la date limite de dépôt des candidatures pour cette nouvelle promotion de « La Grande Famille ». Le mois de septembre aura été consacré à des rencontres au sein des IUT de Bobigny, Saint-Denis et Villetaneuse.


Dans la foulée, le 11 octobre, une première sélection sera effectuée à partir des dossiers de candidature et des vidéos. Le 18 octobre, une épreuve orale sera organisée pour les 10 derniers candidats face à un jury. Enfin, 5 lauréats seront annoncés.




Bourse de 3 000 euros



Les étudiants visés par ce prix sont en « Carrière juridique » et « Gestion des entreprises et des administrations ». A la clé de ce prix « La Grande Famille », il y a l’obtention d’une bourse de 3 000 euros, un parrainage de deux ans avec un membre du cabinet et un stage rémunéré en 1 ère et 2e année. Un stage à l’étranger sera par ailleurs proposé à l’étudiant le plus méritant.



Rapprocher des mondes



« La Grande Famille » est une initiative du cabinet d'avocats Cohen Amir-Aslani, basé à Paris, destinée à soutenir et encourager des étudiants des IUT de Bobigny, Saint-Denis et Villetaneuse désireux de se former au monde de l’entreprise.


Le but est de « rapprocher des mondes qui trop souvent s’ignorent à cause de frontières invisibles mais pourtant bien réelles dans les esprits », explique Ségolène Dugué, Directrice générale, sur le site internet du cabinet Cohen Amir-Aslani. Cette initiative est réalisée en partenariat avec les trois IUT de Seine-Saint-Denis : Bobigny, Saint-Denis et Villetaneuse. « Partenaires étonnés et sceptiques dans un premier temps par notre démarche, ils n’ont pas tardé à être convaincu par ce projet et à s’y investir pleinement », détaille Ségolène Dugué.

Chloé Juhel

Chloé Juhel