Othman El Ferdaous : “Le Maroc attire 2,5% de PIB en investissement étranger”

 Othman El Ferdaous : “Le Maroc attire 2,5% de PIB en investissement étranger”


Dans l'ensemble, l'investissement au Maroc se porte bien. Le Secrétaire d'Etat chargé de l'investissement, Othman El Ferdaous indique que les voyants sont au vert pour l'investissement étranger mais aussi pour l'investissement public qui est très importante dans la croissance du Maroc. Seul hic : l'investissement privé national qui est ralenti par les prêts interbancaires. Il revient pour nous sur les changements opérés au Royaume.



La destination "Maroc" d'un point de vue économique est attirante pour les investisseurs. A l'exception de l'investissement des sociétés marocaines, les étapes sont franchis avec une bonne régularité. 


Le secrétaire d'Etat évoque ce qui va changer dans la politique mise en place pour attirer de nouveaux investisseurs comme la réforme des CRI (Centres Régionaux d'Investissement) ou la réforme de la charte de l'investissement. Mais c'est surtout sur une réforme qu'il a voulu mettre l'accent : "La charte de déconcentration va permettre aux personnes qui signent les autorisations d'être prêt de l'investissement, et non pas forcément à Rabat."


En ce qui concerne le numérique, le secrétaire d'Etat chargé de l'investissement est revenu sur ce que le Royaume fait dans ce domaine : "La difficulté aujourd'hui est de mettre en rapport les chercheurs avec les entrepreneurs pour faire avancer ce dossier. Nous investissons 0,8% du PIB dans la recherche et développement, ce qui est un bon chiffre. Mais les 3 quarts restent du domaine public. Il faut que le privé s'y investisse plus."


 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).