Emmanuel Macron accueillera la dernière otage française dans le monde

 Emmanuel Macron accueillera la dernière otage française dans le monde

L’ex-otage française Sophie Pétronin, 75 ans, avec son fils Sebastien Chadaud Petronin, durant une conférence de presse le 8 octobre 2020 à Bamako. AFP / STRINGER

Le président français Emmanuel Macron a annoncé sur Twitter le retour en France vendredi de l’ex-otage Sophie Pétronin, et son intention de l’accueillir à son arrivée.

“Je viens d’échanger quelques mots par téléphone avec Sophie Pétronin. Quelle joie d’avoir entendu sa voix et de savoir qu’elle est maintenant en sécurité ! Je l’accueillerai à son retour en France demain”, a tweeté hier le président français, qui a parlé au téléphone vers minuit avec l’ex-otage, quelques heures après l’annonce de sa libération. L’Elysée a « remercié tout particulièrement les autorités maliennes ».

Détention au Mali

Sophie Pétronin, 75 ans, dernière otage française dans le monde, a recouvré la liberté au Mali après quatre ans de détention ont annoncé les autorités maliennes jeudi 8 octobre. La travailleuse humanitaire a été enlevée à Gao le 24 décembre 2016, et était aux mains présumées de la principale alliance djihadiste au Sahel liée à Al-Qaida. Dans un entretien avec l’AFP et Radio France Internationale, elle a déclaré : « Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime ».

Étaient également prisonniers l’une des principales personnalités politiques du pays, Soumaïla Cissé, kidnappé le 25 mars 2020 dans la région de Niafunké alors qu’il était en pleine campagne pour les élections législatives. Deux Italiens, Nicola Chiacchio et le père Pier Luigi Maccalli, faisaient également partie des détenus. Les quatre otages ont été libérés en même temps.

Retrouvailles

Des images tournées à l’aéroport de Bamako montrent le fils de Mme Pétronin, Sébastien Chadaud, arrivé mardi au Mali, tomber dans les bras de sa mère à la descente de l’avion. Mme Pétronin et M. Cissé ont embarqué dans un avion à Tesssalit, ville du nord proche de la frontière algérienne, avant de retrouver les leurs à Bamako. Les proches de Sophie Pétronin, inquiets pour sa santé, n’ont cessé de presser le président et le gouvernement français d’accepter de négocier avec les ravisseurs. La présidence française n’a encore donné aucun détail sur les circonstances de cette libération.

Conversion à l’Islam

Au cours d’une interview donnée à son arrivée, Sophie Pétronin déclare s’être convertie à l’Islam : « Pour le Mali, je vais prier et implorer la bénédiction d’Allah, parce que je suis musulmane. Vous dites Sophie, mais c’est Maryam que vous avez devant vous. » Une déclaration qui a suscité de vives réactions, notamment de la part de l’extrême-droite.

Avec AFP

>> Lire aussi : Algérie – Libération de 25 marins après 10 mois de captivité en Somalie

Malika El Kettani