Deux adolescents tués lors de violences, à Paris et Sarcelles

 Deux adolescents tués lors de violences, à Paris et Sarcelles

PATRICK SEEGER / DPA / AFP


Ils sont décédés le même soir, à deux endroits différents. L’un avait 16 ans, l’autre 17, ils sont morts sous les coups donnés par d’autres jeunes de leur âge.


Le phénomène n’a évidemment rien de nouveau mais il est bien réel. Deux noms s’ajoutent à la longue liste des jeunes victimes de violences.


Un adolescent de 16 ans a été tué dans la nuit de mardi à mercredi, dans le 20e arrondissement de Paris, lors d’un affrontement entre deux bandes rivales, comme le veut la formule tristement consacrée. Et un autre jeune a également succombé à ses blessures à Sarcelles, près de la gare RER. Il avait 17 ans.


Ces derniers jours, les violences entre jeunes font la Une de l’actualité en région parisienne.



Battes de base-ball et autres barres de fer



A Paris, les faits se sont déroulés Boulevard Mortier, dans l’Est de la capitale. Deux bandes rivales, l’une de la Place des Fêtes et l’autre du quartier de la Justice, se sont retrouvés pour en découdre à coups de battes de base-ball, de couteau et autres barres de fer.


Encore plus sordide, une hache et une perceuse ont été retrouvées cachées sous une voiture par les enquêteurs. Ce sont les riverains qui ont alerté la police. Trois suspects ont été interpellés.



« Même pas ennemis »



Le second décès d’un jeune a eu lieu dans le Val-d’Oise. C’est un adolescent de 17 ans qui est décédé après avoir été roué de coups. Il ne s’agirait pas d’une rixe entre bandes rivales.


Selon les premiers éléments, la victime et les agresseurs se connaissaient, et n'étaient « même pas ennemis ».


Sur le lieu du crime, les enquêteurs ont retrouvé un manche à balai et plusieurs bouts de bois qui ont probablement servi à frapper l’adolescent qui est décédé.



Les Lilas et Saint-Denis



Il y a 10 jours, c’est aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, qu’un adolescent de 13 ans a perdu la vie lors d’un règlement de comptes.


Il y a un mois, c’était à Saint-Denis qu’un adolescent de 16 ans trouvait la mort, tué par balles, dans un affrontement entre jeunes de cités différentes.


Selon le Parisien, 159 bagarres très violentes ont été recensées par la police les 6 premiers mois de l’année.


Un chiffre en légère hausse par rapport à 2017. Ce qui est en hausse, en revanche, c’est le nombre de morts lors de ces affrontements.

 

Chloé Juhel

Chloé Juhel