Pas de rencontre Algérie-Ghana à cause du sélectionneur israélien

 Pas de rencontre Algérie-Ghana à cause du sélectionneur israélien

Avraham Grant


 


Sur la toile, certains s’enflamment déjà : l’équipe de football algérienne aurait refusé de rencontrer le Ghana juste parce que le sélectionneur de l’équipe, Avraham Grant est israélien (ainsi que son staff). C’est un peu moins simple que cela. 


 


Voulant préparer la rencontre du mois d’octobre prochain des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 face au Cameroun, les Fennecs (qui sont dans le groupe B, « le groupe de la mort », avec le Nigéria et la Zambie) cherchaient donc un adversaire de haut niveau. Un match amical qu’ils prévoyaient de disputer à domicile. Le Ghana, l’une des meilleures équipes du continent, quadruple vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations, était donc un choix légitime.


La fédération algérienne de football (FAF) découvrant la nationalité du sélectionneur, aurait décidé de faire marche arrière, comme le rapporte le site algérien dédié au football, « Le buteur », parce que les autorités algériennes refusent catégoriquement de délivrer des visas aux citoyens de nationalité israélienne. L’équipe d’Algérie a donc décidé de trouver un autre adversaire de taille en vue du match contre le Cameroun. Toujours selon le site « Le buteur », le Mali et le Sénégal auraient été contactés.


 


Nadir Dendoune

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune