20e édition du festival « Villes des musiques du monde »

 20e édition du festival « Villes des musiques du monde »

« La Route du Malûf » – © Luc Jennepin


Cette année, le festival « Villes des Musiques du Monde » célèbre ses 20 ans. Un anniversaire en forme de feu d’artifice pour ce rendez-vous culturel né au cœur du 93 et dont le coup d’envoi a eu lieu ce week-end.


Plusieurs « escales musicales » seront déclinées jusqu’au 12 novembre prochain, à travers différents registres. L’idée de ce festival est d’aller à la rencontre d'artistes « porteurs de mémoires, de musiques et de danses, de langues, de rythmes et d'histoires ».


Anniversaire commun avec l’Orchestre National de Barbès


Le festival vous propose par exemple l’escale arabo-andalouse, en compagnie de « La Route du Malûf », un projet inédit qui réunit autour d'un patrimoine musical commun des musiciens d’Espagne, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et de France qui ont travaillé en résidence au Palais Ennejma Ezzahra, à Sidi Bou Saïd en Tunisie.


Il y aura ensuite l’escale Barbès avec le retour du spectacle « Barbès Café » sous la direction de Nasredine Dalil et de la chanteuse Samira Brahmia. L'Orchestre National de Barbès fête d’ailleurs aussi ses 20 ans !


Un autre anniversaire, plus jeune celui-ci, consacrera le « 93 Super Raï Band » qui soufflera ses 10 bougies. L’occasion de découvrir « Raï is not dead », le groupe mythique Raïna Raï feat Sofiane Saïdi et FanfaRaï.


« Diaspora Music Awards »


Cette 20e édition du festival « Villes des musiques du monde » lance par ailleurs cette année le « Prix des musiques d’ici » : 8 finalistes repérés à travers toutes les régions de France se verront récompenser alors qu’ils sont habituellement peu considérés par la profession.


Ils sont les artistes de ce que l’on appelle cette « culture minorée », aux sons et rythmes venus d'ailleurs et qui ont fait racine en France. Ce prix est finalement une sorte de « Diaspora Music Awards ».


Chloé Juhel


Lire aussi :


 


« Villes des Musiques du Monde », une utopie culturelle portée depuis 20 ans

Chloe Juhel

Chloe Juhel